Home / Accueil

Maison Louis-Bertrand

168, rue Saint-Jean-Baptiste, L'Isle-Verte, Quebec, G0L, Canada

Formally Recognized: 2001/06/18

Maison Louis-Bertrand; Ministère de la Culture et des Communications, Jean-François Rodrigue, 2004
Vue avant
Maison Louis-Bertrand, porte principale; Ministère de la Culture et des Communications, Jean-François Rodrigue, 2004
Vue avant
Maison Louis-Bertrand; Ministère de la Culture et des Communications, Jean-François Rodrigue, 2004
Vue arrière

Other Name(s)

n/a

Links and documents

Construction Date(s)

1853/01/01 to 1853/12/31

Listed on the Canadian Register: 2006/01/26

Statement of Significance

Description of Historic Place

La maison Louis-Bertrand, incluant son décor, est classée monument historique. La désignation s'applique à une imposante demeure bourgeoise de plan rectangulaire à quatre niveaux, coiffée d'une toiture à deux versants recourbés, bâtie en 1853. La propriété a été érigée pour Louis-Bertrand et reste entre les mains de ses descendants durant plus de 150 ans. La résidence se situe dans la municipalité de L'Isle-Verte au coeur de l'ancien noyau villageois.

La maison Louis-Bertrand abrite des objets et des meubles anciens classés bien historique.

Heritage Value

La valeur patrimoniale de la maison Louis-Bertrand repose d'abord sur son intérêt ethnologique. La demeure illustre - par son architecture soignée, par son ornementation intérieure ainsi que par l'exceptionnelle richesse des objets qu'elle renferme, notamment le mobilier d'origine - les habitudes de vie d'une famille bourgeoise vivant en milieu rural au XIXe siècle. De manière générale, la bourgeoisie rurale emprunte son mode de vie à la bourgeoisie des villes. La cuisine, à titre d'exemple, se situe au rez-de-chaussée, alors que la salle à manger se trouve à l'étage au-dessus, comme dans les maisons cossues de la haute-ville de Québec. La maison Louis-Bertrand constitue une précieuse source de renseignements en ce qui a trait, notamment, aux relations familiales, aux loisirs et au statut social de ses occupants. Il s'agit d'un exemple rarissime de demeure de cette époque à avoir conservé intégralement son intérieur bourgeois.

La valeur patrimoniale de la maison Louis-Bertrand repose ensuite sur l'intégrité de son architecture et de sa décoration intérieure d'inspiration néoclassique. La demeure, bâtie en 1853, adopte le plan et la volumétrie d'une maison traditionnelle québécoise. Elle comporte des influences stylistiques - néoclassicisme et pittoresque - qui évoquent le statut social de ses habitants au XIXe siècle. Ces influences s'observent principalement dans la symétrie des élévations, dans l'ordonnance régulière des ouvertures, dans la galerie et dans l'ornementation. L'utilisation d'un parement de bois imitant la pierre de taille illustre le désir de la bourgeoisie rurale d'imiter la bourgeoisie des villes. À l'intérieur, les pièces conservent leur décoration sobre.

La valeur patrimoniale de cette maison repose enfin sur l'histoire de l'un de ses prestigieux occupants, Louis Bertrand, qui a marqué le développement économique et social de la région. Louis Bertrand, qui fait ériger la propriété, s'installe à L'Isle-Verte en 1811. Il exploite, à bail, la seigneurie de L'Isle-Verte (1811-1849) avant d'en devenir propriétaire (1849-1854). Il s'illustre avant tout comme marchand de bois, en association avec William Price et Henry Caldwell. Il occupe successivement les fonctions de marchand, de maître de poste, de maire de L'Isle-Verte et de député du comté de Rimouski.

Source : Ministère de la Culture et des Communications du Québec, 2004.

Character-Defining Elements

Les éléments clés de l'implantation de la maison Louis-Bertrand comprennent, notamment :
- la situation en bordure de la rue, au coeur du noyau villageois.

Les éléments clés de la maison Louis-Bertrand comprennent, notamment :
- les caractéristiques spécifiques à la maison traditionnelle québécoise, soit un corps de logis surhaussé de plan rectangulaire à quatre niveaux, une charpente de bois ainsi qu'une toiture à deux versants recourbés aux larmiers débordants;
- les caractéristiques spécifiques à l'influence néoclassique et pittoresque, soit la symétrie et l'ordonnance régulière des ouvertures, un revêtement de bois qui imite la pierre de taille à l'extérieur, un portail monumental qui souligne l'entrée principale ainsi qu'une galerie pleine largeur avec balustrade à losanges ceinturant l'édifice;
- les ouvertures, notamment les lucarnes sur les versants avant et arrière de la toiture ainsi que les fenêtres à battants à petits carreaux;
- des chambranles avec entablement (en façade) autour des ouvertures;
- deux cheminées disposées aux extrémités de la toiture;
- des éléments de l'intérieur comprenant, notamment, des moulures, des cimaises, des médaillons de plafond, des tapis, des plafonds à caissons, des frontons au-dessus des portes, des placards intégrés et de la quincaillerie.

Recognition

Jurisdiction

Quebec

Recognition Authority

Ministère de la Culture, des Communications et de la Condition féminine

Recognition Statute

Loi sur les biens culturels

Recognition Type

Monument historique classé

Recognition Date

2001/06/18

Historical Information

Significant Date(s)

n/a

Theme - Category and Type

Function - Category and Type

Current

Historic

Residence
Multiple Dwelling
Residence
Single Dwelling

Architect / Designer

n/a

Builder

n/a

Additional Information

Location of Supporting Documentation

Ministère de la Culture et des Communications. 225, Grande Allée Est Québec (Québec) G1R 5G5

Cross-Reference to Collection

La maison Louis-Bertrand abrite des objets et des meubles anciens classés bien historique.

Fed/Prov/Terr Identifier

93261-85118

Status

Published

Related Places

n/a

SEARCH THE CANADIAN REGISTER

Advanced SearchAdvanced Search
Find Nearby PlacesFIND NEARBY PLACES PrintPRINT
Nearby Places