Home / Accueil

Presbytère de Sainte-Marguerite-de-Blairfindie

1450, Chemin du Clocher, Saint-Jean-sur-Richelieu, Quebec, J2Y, Canada

Formally Recognized: 1964/12/02

Presbytère de Sainte-Marguerite-de-Blairfindie; Ministère de la Culture, des Communications et de la Condition féminine, Jean-François Rodrigue, 2004
Vue avant
Presbytère de Sainte-Marguerite-de-Blairfindie; Ministère de la Culture, des Communications et de la Condition féminine, Jean-François Rodrigue, 2004
Vue latérale
Presbytère de Sainte-Marguerite-de-Blairfindie; Ministère de la Culture, des Communications et de la Condition féminine, Pierre Lahoud, 2004
Vue aérienne

Other Name(s)

Vieux presbytère
Presbytère de Sainte-Marguerite-de-Blairfindie

Links and documents

Construction Date(s)

1821/01/01 to 1821/12/31

Listed on the Canadian Register: 2008/04/25

Statement of Significance

Description of Historic Place

Le presbytère de Sainte-Marguerite-de-Blairfindie, classé en 1964, est une imposante résidence à caractère religieux d'inspiration néoclassique construite en 1821. La désignation inclut l'immeuble et son terrain. La demeure en pierre d'un étage et demi prend la forme d'un long rectangle. Le rez-de-chaussée surélevé est coiffé d'un toit à deux versants de pente moyenne et le versant avant se prolonge au-dessus d'une galerie ornementée de pleine longueur. Le presbytère s'élève entre l'église à l'est et l'école de fabrique à l'ouest. Un chemin couvert à deux branches en pierre relie le presbytère et l'église. Entourés du cimetière, ces bâtiments sont isolés des habitations par leur situation sur une langue de terre boisée formée par un méandre de la rivière L'Acadie, dans le secteur L'Acadie de la ville de Saint-Jean-sur-Richelieu. Le presbytère bénéficie d'une aire de protection.

Heritage Value

La valeur patrimoniale du presbytère de Sainte-Marguerite-de-Blairfindie repose sur son intérêt architectural. La demeure d'inspiration néoclassique se distingue par sa monumentalité et rappelle par ses proportions certains manoirs seigneuriaux. À l'instar de nombreuses maisons construites à L'Acadie à la fin du XVIIIe et au début du XIXe siècle, elle comporte une solide maçonnerie de moellons. Les murs pignons se terminent par de larges souches de cheminée à deux têtes reliées par un muret. L'influence néoclassique se reflète dans le rez-de-chaussée fortement surhaussé, le portail central et les nombreuses ouvertures des longs-pans disposées régulièrement et avec symétrie. La longue galerie ornementée à laquelle mène un escalier central, couverte par un avant-toit formé par le prolongement du larmier avant, porte la marque du courant pittoresque. Ce presbytère constitue un exemple achevé de la maison québécoise d'inspiration néoclassique, issue de la fusion entre la tradition architecturale française et le néoclassicisme au début du XIXe siècle.

La valeur patrimoniale du presbytère de Sainte-Marguerite-de-Blairfindie repose aussi sur la rareté de son chemin couvert. Ce couloir fermé en pierre se divise en deux branches, l'une reliant le presbytère à la sacristie et l'autre le reliant à l'église. Il permet donc de circuler à l'abri des intempéries. Construit en 1822, il constitue le plus ancien chemin couvert joignant un presbytère et une église au Québec et sa division bipartite est unique.

La valeur patrimoniale du presbytère de Sainte-Marguerite-de-Blairfindie repose également sur son caractère multifonctionnel. En plus d'être la résidence du curé, l'édifice a rempli des fonctions communautaires. En effet, jusqu'en 1879, sa moitié est compte deux salles des habitants au rez-de-chaussée, l'une pour les hommes et l'autre pour les femmes et les enfants, tandis que les combles logent l'école pour garçons du village. Il témoigne donc du rôle joué par de nombreux presbytères québécois dans le développement et le maintien de la vie communautaire des villageois.

La valeur patrimoniale du presbytère de Sainte-Marguerite-de-Blairfindie repose en outre sur son intégration dans un ensemble religieux catholique. Cet ensemble, remarquablement bien préservé, est composé de l'église (1801), du presbytère (1821), du chemin couvert (1822), de l'école de fabrique (1831) et du cimetière. Par sa situation à proximité de l'église, le presbytère participe à la structuration de ce noyau religieux. Situé à l'écart des habitations, sur une langue de terre boisée formée par un méandre de la rivière L'Acadie, il occupe par ailleurs un emplacement inusité, les ensembles religieux catholiques formant habituellement le coeur des villages québécois. Le presbytère témoigne donc à la fois de la complémentarité des différents édifices de l'ensemble religieux de Sainte-Marguerite-de-Blairfindie et d'un mode d'implantation exceptionnel.

Source : Ministère de la Culture et des Communications du Québec, 2004.

Character-Defining Elements

Les caractéristiques de l'architecture du presbytère de Sainte-Marguerite-de-Blairfindie comptent, notamment :
- son volume, dont le plan rectangulaire très allongé, l'élévation d'un étage et demi et le toit à deux versants;
- ses matériaux, dont l'épaisse maçonnerie de moellons et la couverture en tôle à la canadienne;
- ses éléments rattachés au style néoclassique, dont le rez-de-chaussée fortement surhaussé, la pente moyenne du toit, la corniche moulurée, le grand nombre d'ouvertures des longs-pans disposées avec régularité et symétrie, le portail central à imposte et baies latérales vitrées ainsi que l'escalier central;
- ses éléments rattachés au courant pittoresque, dont la longue galerie ornementée abritée par un avant-toit formé par le prolongement du larmier avant;
- ses deux larges souches de cheminée en pierre à deux têtes reliées par un muret au-dessus des murs pignons, la souche de cheminée simple en pierre sur le versant avant et l'autre plus petite sur le faîte dans la partie ouest;
- ses ouvertures, dont les fenêtres à grands carreaux au nord, les fenêtres à petits carreaux au sud, les lucarnes à fronton, les chambranles en bois moulurés, les portes dans les murs pignons, les soupiraux et l'entrée de cave ainsi que le tambour arrière.

Les caractéristiques de l'intégration du presbytère dans l'ensemble religieux catholique de Sainte-Marguerite-de-Blairfindie comptent, notamment :
- la présence de l'église à l'est, de l'école de fabrique à l'ouest, du chemin couvert ainsi que du cimetière au nord;
- sa situation sur une langue de terre formée par un méandre de la rivière L'Acadie, à l'écart des habitations du secteur L'Acadie de la ville de Saint-Jean-sur-Richelieu;
- le paysage marqué par des aménagements d'arbustes et par des arbres matures.

Recognition

Jurisdiction

Quebec

Recognition Authority

Ministère de la Culture, des Communications et de la Condition féminine

Recognition Statute

Loi sur les biens culturels

Recognition Type

Monument historique classé

Recognition Date

1964/12/02

Historical Information

Significant Date(s)

n/a

Theme - Category and Type

Function - Category and Type

Current

Historic

Education
One-Room School
Community
Civic Space
Religion, Ritual and Funeral
Religious Institution

Architect / Designer

n/a

Builder

n/a

Additional Information

Location of Supporting Documentation

Ministère de la Culture, des Communications et de la Condition féminine. 225, Grande Allée Est Québec (Québec) G1R 5G5

Cross-Reference to Collection

Fed/Prov/Terr Identifier

92712-81453

Status

Published

Related Places

n/a

SEARCH THE CANADIAN REGISTER

Advanced SearchAdvanced Search
Find Nearby PlacesFIND NEARBY PLACES PrintPRINT
Nearby Places