Home / Accueil

Une véritable bouffée d’air frais : les parcs urbains du Canada

Grands ou petits, les parcs urbains offrent réconfort et air pur aux Canadiens qui habitent dans les villes. Ces oasis de verdure ont fait leur apparition au XIXe siècle, à une époque où les urbanistes décident d'intégrer les places publiques à la trame urbaine afin de contrer la disparition des espaces verts attribuable d'abord à la croissance industrielle, puis à l'étalement urbain. Memorial to Joseph Brant in Victoria Park Square, Department of Planning, City of Brantford, 2005 / Monument de Joseph Brant au Victoria Park Square, ville de Brantford 2005

Situé à Brantford, en Ontario, le Victoria Park Square est l'un des plus vieux parcs urbains au Canada. Créé en 1830 et aménagé en 1861, le parc se voulait le point central de la ville. L'une des plus belles places publiques au Canada, le parc a été conçu de manière à ressembler au drapeau britannique, l'Union Jack. Il comporte une fontaine en granit richement ouvragée, et ses sentiers disposés en diagonale mènent les visiteurs vers un monument qui se trouve au centre du  parc. Ce monument a été érigé en 1886 en l'honneur du chef autochtone Joseph Brant (Thayendanega), qui a donné son nom à la ville. Le monument n'est cependant pas seulement dédié à la mémoire de Brant, car il est également surmonté d'un groupe de statues grandeur nature représentant les communautés autochtones qui ont fait partie de l'Alliance des Six Nations. Brant et l'Alliance ont joué un rôle important dans la Révolution américaine pendant les années 1770 et ont contribué à changer le cours de l'histoire en Amérique du Nord. Il importe de noter que le Victoria Park Square fait partie d'un arrondissement voué à la conservation du patrimoine et mettant en évidence le lien important qui unit le parc aux édifices historiques avoisinants.

Statue of a Boer War soldier in Riverview Memorial Park, City of Saint John / Une statue d'un soldat de la Guerre des Boers, ville de Saint JohnSitué à Saint John, au Nouveau‑Brunswick, le parc commémoratif Riverview est un autre parc urbain historique. Il a été construit en 1902 à la mémoire des soldats de cette province qui ont participé à la Guerre des Boers (1899‑1902) en Afrique du Sud. Cette fonction commémorative du parc est d'ailleurs encore en vigueur. En effet, chaque année, le 27 février, des soldats reconstituent la bataille de Paardeberg de 1900 en l'honneur des soldats de Saint John morts au combat. Le parc ne sert pas seulement à souligner la contribution des soldats, mais aussi à saluer l'influence croissante des femmes au Canada au début du XXe siècle. On doit l'existence du parc à un groupe de femmes de la région, appartenant à la Women's Christian Temperance Union de Saint John. Ces dernières ont lancé une campagne visant à créer un parc commémoratif et ont recueilli les fonds nécessaires auprès de la collectivité. Le résultat : un lieu où les visiteurs de la ville peuvent se ressourcer. Le parc est sillonné par des sentiers et comprend un monument surmonté de la statue d'un soldat et orné de colonnes à chapiteaux corinthiens. Il offre également des points de vue sur le fleuve Saint‑Jean. Totem poles at Lewis Park, City of Courtenay, 2009 / Les mâts totémiques du parc Lewis, ville de Courtenay, 2009

Les parcs peuvent être destinés à réunir les gens ou à commémorer des personnes ou des événements importants. Mais ils peuvent également faire office de terrains d'entraînement pour les soldats. Cette dernière fonction est d'ailleurs l'une des raisons d'être du parc historique Lewis à Courtenay, en Colombie‑Britannique. Aménagé en 1893, le parc Lewis servait de lieu de rassemblement pour la collectivité et accueillait la foire annuelle d'automne. Les mâts totémiques dressés à l'entrée du parc visent à mettre en évidence l'influence spirituelle des Premières nations locales. Par contre, au cours de la Deuxième Guerre mondiale, le parc assume une nouvelle fonction. En effet, c'est à cet endroit qu'on a établi les casernes temporaires de la Fisherman's Reserve, composée de soldats de l'armée canadienne prêts à agir dans l'éventualité où la guerre qui faisait rage dans l'est du Pacifique se prolongerait et en cas d'invasion de la côte Ouest par les Japonais. Ces situations ne s'étant jamais concrétisées, les réservistes n'ont pas eu à intervenir, mais ils ont poursuivi leur entraînement sur les bâtiments d'assaut, dans le marécage de la rivière Courtenay. Enfin, le parc est situé à un endroit magnifique d'où il est possible de voir trois rivières différentes. Il permet également de protéger une variété d'arbres matures de la côte Ouest.

En examinant le passé de ces quelques parcs urbains historiques du Canada, on comprend mieux la place qu'ils occupent au sein des collectivités locales et l'importance de la présence de ces espaces verts dans les villes. Les parcs sont des endroits où l'on se rend pour voir et être vu, s'évader ou rencontrer des gens; leurs usages et fonctions sont multiples. Inextricablement liés aux villes, tout en étant séparés d'elles, les parcs publics historiques sont uniques parce qu'ils constituent un endroit de verdure, que leur accès est gratuit et qu'il est possible de s'y rendre à pied. Dans cette course effrénée qu'est la vie aujourd'hui, ces parcs sont une véritable bouffée d'air frais !

LIENS CONNEXES