Home / Accueil

Résidence du maître-éclusier

Rideau Canal National Historic Site of Canada / Lieu historique national du Canada du Canal-Rideau, Ontario, Canada

Reconnu formellement en: 1992/04/30

Vue générale de la résidence du maître-éclusier, qui montre la disposition régulière des fenêtres et des portes sur les deux étages, 1990.; Parks Canada Agency / Agence Parcs Canada, De Jonge, 1990.
Vue générale
Vue en angle de la résidence du maître-éclusier, qui montre la volumétrie sur deux étages et le parement de planches à clins des murs extérieurs, 1989.; Parks Canada Agency / Agence Parcs Canada, Couture, 1989.
Vue en angle
Vue de l'arrière de la résidence du maître-éclusier, qui montre le toit à deux versants et la cheminée, 1989.; Parks Canada Agency / Agence Parcs Canada, Couture, 1989.
Vue de l'arrière

Autre nom(s)

s/o

Liens et documents

Date(s) de construction

1883/01/01

Inscrit au répertoire canadien: 2009/01/21

Énoncé d'importance

Description du lieu patrimonial

La résidence du maître-éclusier, du poste d’éclusage de Lower Beveridges, se trouve sur le second canal Tay, un bras du lieu historique national du Canada du Canal-Rideau. Il s’agit d’un bâtiment en bois de deux étages, en forme de L, coiffé d’un toit à deux versants. Une véranda ceinture les murs est et sud. Le parement de planches à clin des murs extérieurs est percé de portes et de fenêtres placées à intervalles réguliers. La désignation se limite au tracé au sol du bâtiment.

Valeur patrimoniale

La résidence du maître-éclusier est un édifice fédéral du patrimoine reconnu en raison de son importance historique, de l’intérêt qu’elle présente sur le plan architectural et de la place privilégiée qu’elle occupe dans son milieu.

Valeur historique
La résidence du maître-éclusier a été construite par le gouvernement du Canada dans le cadre de la construction du second canal Tay, entre le lac Rideau inférieur et la rivière Tay à Perth, qui fait partie du réseau plus vaste du canal Rideau. La résidence a été la première construction au poste d’éclusage et, à ce titre, elle est associée à la construction de voies navigables régionales de transport pendant la période qui a suivi la Confédération. Le second canal Tay est aussi associé à l’utilisation récréative du réseau du canal Rideau par des bateaux à vapeur de passagers au début du XXe siècle.

Valeur architecturale
La valeur de la résidence du maître-éclusier découle de ses qualités esthétiques. Il s’agit d’un bel exemple de l’architecture vernaculaire plus souvent caractéristique des maisons de ferme de l’époque. Dès la fin du XIXe siècle, la conception cessait de privilégier la fonction militaire du canal Rideau pour s’axer davantage sur la fonction résidentielle qui reflétait l’utilisation commerciale et touristique du réseau du canal. La bonne conception fonctionnelle se voit dans la disposition intérieure, dont le plan avec hall d’entrée latéral. Les boiseries intérieures témoignent de la qualité de l’exécution.

Valeur environnementale
La résidence du maître-éclusier renforce le caractère historique du cadre rural, semblable à un parc, où elle est située au poste d’éclusage de Lower Beveridges et est un repère connu des résidants du coin et des visiteurs.

Sources : James De Jonge, 29 bâtiments, secteur central, canal Rideau (Ontario), Bureau d’examen des édifices fédéraux du patrimoine rapport de recherche, rapports 91-072 à 91-081; Maison du maître-éclusier, poste d’éclusage de Lower Beveridges, canal Rideau (Ontario), Énoncé de la valeur patrimoniale 91-073.

Éléments caractéristiques

Les éléments qui définissent le caractère de la résidence du maître-éclusier devraient être respectés.

Ses belles qualités esthétiques, sa conception fonctionnelle et la qualité des matériaux et de l’exécution, c’est-à-dire :
- la volumétrie sur deux étages;
- le toit à deux versants et la cheminée;
- la construction à charpente de bois et le parement de planches à clins des murs extérieurs;
- la disposition régulière des fenêtres et des portes sur les deux étages;
- le plan intérieur, y compris les boiseries et l’escalier et sa balustrade.

La façon dont la résidence du maître-éclusier renforce le caractère historique du cadre rural, semblable à un parc, où elle est située au poste d’éclusage de Lower Beveridges et est un repère connu dans le secteur, c’est-à-dire :
- son échelle générale, son style et les matériaux employés, qui s’harmonisent avec les espaces verts qui entourent le poste d’éclusage;
- sa visibilité, due à son emplacement bien en vue à côté du canal, ce qui en fait un repère dans la région.

Reconnaissance

Juridiction

Fédéral

Autorité de reconnaissance

Gouvernement du Canada

Loi habilitante

Politique du Conseil du Trésor sur les édifices du patrimoine

Type de reconnaissance

Édifice fédéral du patrimoine reconnu

Date de reconnaissance

1992/04/30

Données sur l'histoire

Date(s) importantes

1883/01/01 à 1900/01/01

Thème - catégorie et type

Catégorie de fonction / Type de fonction

Actuelle

Historique

Résidence
Logement unifamilial

Architecte / Concepteur

Gouvernement du Canada

Constructeur

s/o

Informations supplémentaires

Emplacement de la documentation

Direction générale des lieux historiques nationaux, Centre de documentation, 5ième étage, salle 89, 25, rue Eddy, Gatineau, Québec

Réfère à une collection

Identificateur féd./prov./terr.

5106

Statut

Édité

Inscriptions associées

Photo of a lock

Lieu historique national du Canada du Canal-Rideau

Bâti au milieu du XIXe siècle, le lieu historique national du Canada du Canal-Rideau est une voie navigable artificielle de 200 km aménagée de la rivière des Outaouais au lac…

RECHERCHE DANS LE RÉPERTOIRE

Recherche avancéeRecherche avancée
Trouver les lieux prochesTROUVER LES LIEUX PROCHES ImprimerIMPRIMER
Lieux proches