Home / Accueil

Phare d’alignement postérieur du Snug Harbour

Carling, Ontario, Canada

Reconnu formellement en: 2007/03/28

Vue en angle du phare, montrant sa tour effilée, centrée sur le toit de l’habitation.; Public Works and Government Services Canada / Travaux publics et Services gouvernementaux Canada
Vue en angle
Vue aérienne du phare d’alignement postérieur du Snug Harbour.; Department of Fisheries and Oceans / Ministère des Pêches et des Océans
Vue aérienne
Vue en angle du phare, montrant son utilisation du blanc pour la couleur des murs et d’un rouge contrastant pour les châssis de fenêtre et la couverture.; Public Works and Government Services Canada / Travaux publics et Services gouvernementaux Canada
Vue en angle

Autre nom(s)

Phare d’alignement postérieur du Snug Harbour
Phare d’alignement postérieur du havre Snug

Liens et documents

Date(s) de construction

1894/01/01

Inscrit au répertoire canadien: 2010/03/03

Énoncé d'importance

Description du lieu patrimonial

Le phare d’alignement postérieur du Snug Harbour est composé d'une habitation d’une étage et demi, coiffé d’un toit en croupe avec une petite addition munie d’une toiture en appentis et une tour effilée s’élevant du centre du toit. La tour sans fenêtres se termine à son sommet par une corniche à angle qui supporte une terrasse d’observation à garde-fou et une lanterne de forme carrée, elle-même surmontée d’un toit pyramidal. Une large bande noire, centrée par rapport à la façade principale, fait fonction de repère visible de jour. Le phare a été érigé sur un sol de granite nu, au bord d’une petite île surgissant dans les eaux libres de la baie Georgienne, et dessert les communautés de Snug Harbour et du détroit de Parry. La désignation se limite au tracé au sol du bâtiment.

Valeur patrimoniale

Le phare d’alignement postérieur du Snug Harbour est un édifice fédéral du patrimoine reconnu en raison de ses associations historiques, ainsi que de ses valeurs architecturale et environnementale.

Valeur historique
Le phare d’alignement postérieur du Snug Harbour illustre bien le thème des aides à la navigation dans les eaux intérieures canadiennes à une époque de développement économique accéléré dans la région des Grands Lacs. Elle fait essentiellement fonction de tour d’alignement pour marquer l’entrée du Snug Harbour; de plus, elle fait partie d’un réseau de cinq phares d’alignement qui dirige la circulation maritime vers le détroit de Parry. L’ouvrage est associé également à deux gardiens dédiés, Charles White et Dan Boterell, insulaires qui ont survécu dans la mémoire de leur communauté. Le phare actuelle a été construite en 1894, soit quelques décennies seulement après que l’on eût fondé la région du détroit de Parry et recensé les ressources locales en bois d’oeuvre. Ainsi, l’ouvrage fut construit en réponse directe à l’augmentation de la circulation maritime reliée au développement économique du détroit de Parry.

Valeur architecturale
Le phare d’alignement postérieur du Snug Harbour est un bon exemple d’une variation originale de l’utilisation combinée de l’habitation et du phare en un seul bâtiment de faible superficie, type le plus fréquemment utilisé pour la station de phare côtier mineur en régions éloignées. C’est un ouvrage notable en raison des ses qualités vernaculaires, de sa composition et de ses proportions équilibrées, de son fût effilé s’élevant du centre du toit, et de sa marque de jour si distinctive. Construit selon des plans préparés par le ministère de la Marine et des Pêcheries, l’ouvrage est une réponse à la fois simple et élégante aux exigences fonctionnelles réunies de l’habitation et du phare. Le phare a été bien construit en ayant recours à des matériaux durables et à une bonne qualité d’exécution qui reflètent les normes de l’époque. Le phare a été bien entretenu.

Valeur environnementale
Érigé sur un sol granitique dénudé, sur la rive d’un îlot ponctué de petits peuplements de sapins et de bosquets, le phare d’alignement postérieur du Snug Harbour est le point d’attraction central de l’île et fait ressortir le caractère maritime de la région. Les changements pour ce site sont seulement l'ajout d'un appentis d'un étage à la façade est de la tour, ainsi qu’une héliplate-forme. La relation entre le phare et le rivage rocheux et isolé de son site a été préservée. Le phare est bien connu des propriétaires de bateau, qui naviguent sur les eaux ouvertes de la baie Georgienne jusqu’aux communautés des terres intérieures de Snug Harbour et du détroit de Parry, de même que des proprietaires de chalet qui occupent les chalets que l’on trouve le long de ces rives. La valeur historique du phare a été reconnue en outre par le conseil du canton de Carling.

Source: Phare d’alignement postérieur du havre Snug, Snug Harbour (Ontario), Énoncé de la valeur patrimoniale, 06-084.

Éléments caractéristiques

Les éléments caractéristiques du phare d’alignement postérieur du Snug Harbour doivent être respectés.

Les aspects qui illustrent le thème des aides à la navigation dans les eaux intérieures canadiennes au cours du développement économique de la région des Grands Lacs, notamment:
- sa conception particulière, comprenant un phare effilé et une unité d’habitation combinées, avec matériaux et couleurs typiques d’un phare;
- son emplacement stratégique comme aide à la navigation, à l’entrée du Snug Harbour, et son intégration à un réseau de phares guidant les navigateurs vers le détroit de Parry.

Sa bonne conception esthétique et fonctionnelle ainsi que ses matériaux et son exécution de bonne qualité, comme en témoignent les éléments suivants:
- sa composition et ses proportions équilibrées, de même que les atouts pittoresques de l’habitation à un étage et demi, coiffe d’un toit en croupe, y compris sa petite addition avec toiture en appentis;
- l’expression particulière de la tour effilée, centrée sur le toit de l’habitation;
- la disposition symétrique des fenêtres et de la porte sur les façades;
- la plate-forme en saillie à garde-fou, aux lignes simples, qui supporte la lanterne, surmontée d’un toit pyramidal et d’un vasistas de type à faîteaux;
- l’intégration des espaces d’habitation et de phare, auxquels on peut accéder en toutes conditions météorologiques;
- l’utilisation du blanc comme couleur des murs et d’un rouge contrastant pour les châssis de fenêtre et la couverture, ainsi que la bande verticale distinctive peinturée en noir de balisage diurne, centrée par rapport à la façade principale et au toit, accentuant la visibilité de jour de la structure;
- l’utilisation de matériaux de base durables, comme les fondations de pierre, l’ossature de bois et le parement métallique, ayant tous survécu à l’épreuve du temps.

La vocation de renforcement du caractère maritime de la région et de point de repère familier pour le voisinage, comme en témoignent:
- sa position dominante sur une surface rocheuse plane et nue, à grande proximité du rivage;
- la silhouette et les couleurs distinctives de la tour, qui se détachent avec grande visibilité depuis les eaux de baie Georgienne.

Reconnaissance

Juridiction

Fédéral

Autorité de reconnaissance

Gouvernement du Canada

Loi habilitante

Politique du Conseil du Trésor sur les édifices du patrimoine

Type de reconnaissance

Édifice fédéral du patrimoine reconnu

Date de reconnaissance

2007/03/28

Données sur l'histoire

Date(s) importantes

s/o

Thème - catégorie et type

Catégorie de fonction / Type de fonction

Actuelle

Transport maritime
Phare ou aide à la navigation

Historique

Architecte / Concepteur

s/o

Constructeur

s/o

Informations supplémentaires

Emplacement de la documentation

Direction générale des lieux historiques nationaux, Centre de documentation, 5e étage, salle 89, 25, rue Eddy, Gatineau, Québec.

Réfère à une collection

Identificateur féd./prov./terr.

11758

Statut

Édité

Inscriptions associées

s/o

RECHERCHE DANS LE RÉPERTOIRE

Recherche avancéeRecherche avancée
Trouver les lieux prochesTROUVER LES LIEUX PROCHES ImprimerIMPRIMER
Lieux proches