Home / Accueil

Lieu historique national du Canada de l'Île-Navy

Promenade Niagara, Niagara Falls, Ontario, Canada

Reconnu formellement en: 1921/05/21

Plaque; Parks Canada
Plaque
Emplacement de la plaque.; Parks Canada
Emplacement de la plaque
Pas d'image

Autre nom(s)

Lieu historique national du Canada de l'Île-Navy
Navy Island
Île-Navy
Niagara National Historic Sites of Canada
Lieux historiques nationaux du Canada du Niagara

Liens et documents

Date(s) de construction

1761/01/01

Inscrit au répertoire canadien: 2010/03/15

Énoncé d'importance

Description du lieu patrimonial

Le lieu historique national du Canada de l’Île-Navy est une étendue de terre fortement boisée et inhabitée sur le côté canadien de la rivière Niagara, en amont des chutes du même nom, en Ontario. Dans les années 1760, l’île Navy est devenue le premier chantier naval britannique du secteur supérieur des Grands Lacs et durant les Rébellions de 1837, a été le siège du gouvernement en exil de William Lyon Mackenzie. L’île présente plusieurs ressources archéologiques. La reconnaissance officielle fait référence à l’île en entier.

Valeur patrimoniale

L’Île-Navy a été désignée lieu historique national du Canada en 1921 parce que :
- de 1761 à 1764, l'île Navy servit de chantier pour la construction des premiers navires pontés anglais qui devaient naviguer la partie supérieure des Grands Lacs;
- William Lyon Mackenzie, défait à Toronto, y menât une armée ‘patriote’ à partir de Buffalo, le 14 décembre 1837 et occupa l'île Navy.

En 1761, les Britanniques établissent un chantier naval sur l’île Navy pour y construire les vaisseaux requis pour le transport de troupes et de fournitures vers les lacs Supérieur et Huron. Pendant le soulèvement de Pontiac en 1763-1764, trois goélettes (Boston, Gladwin et Victory) et deux sloops (Charlotte et Huron) construits au chantier naval, transporteront des troupes et des fournitures au siège de Fort Détroit. Le chantier naval fut eventuellement transféré à Détroit, où le courant était moins rapide et le risque d’attaque américaine diminué.

L’île Navy a également joué un rôle important dans les Rébellions de 1837 dans le Haut-Canada et le Bas-Canada. Après avoir échoué dans sa tentative de prendre le contrôle du gouvernement en décembre 1837, William Lyon Mackenzie, le chef de la rébellion du Haut-Canada, s’enfuit à Buffalo. Il établit alors, sur l’île Navy,
un « gouvernement en exil ». Les rebelles y sont rejoint par des sympathisants américains et l’île a tôt fait d’être entourée de fortifications rudimentaires pour contrer les invasions des troupes britanniques et de la milice du Canada. Les réguliers britanniques et la milice bloquent aussitôt l'île. Le 14 janvier 1838, le chef des rebelles, jugeant la situation désespérée, quittait les lieux. L’occupation de l’île aura durée un peu plus d’un mois, mais l’impact de la rébellion de Mackenzie, et d’un soulèvement similaire au Bas Canada, aura eu des répercussions dans les colonies. Les Rébellions de 1837-1838 constituent des événements clefs dans l’escalade des conflits politiques dans le Haut-Canada et ont joué un rôle dans la réforme du système politique du Haut et du Bas-Canada.

Sources : Commission des lieux et monuments historiques du Canada, Procès-verbal, mai 1927, juin 1968; Énoncé d’intégrité commémorative, juin 1998; Texte de plaque.

Éléments caractéristiques

Voici les principaux éléments qui contribuent à la valeur patrimoniale du lieu :
- son emplacement isolé et stratégique, au milieu de la rivière Niagara, en amont des chutes du même nom, à proximité de la frontière canado-américaine, en Ontario;
- la formation géologique du rivage qui offre un accès aux petites embarcations;
- la forte densité du boisé du paysage qui l’entoure;
-les ressources archéologiques, associés aux chantiers navals français et britanniques, qui subsistent ou qui n'ont pas encore été identifié mais qui pourraient l'être à leur emplacement et dans leur état d'origine, y compris la poterie;
- les ressources archéologiques, associées à la période de la rébellion de Mackenzie, qui subsistent ou qui n'ont pas encore été identifié, mais qui pourraient l'être à leur emplacement et dans leur état d’origine, y compris les céramiques;
- les points de vues depuis l’île, donnant sur les rives américaines et canadiennes.

Reconnaissance

Juridiction

Fédéral

Autorité de reconnaissance

Gouvernement du Canada

Loi habilitante

Loi sur les lieux historiques nationaux

Type de reconnaissance

Lieu historique national du Canada

Date de reconnaissance

1921/05/21

Données sur l'histoire

Date(s) importantes

1761/01/01 à 1765/01/01
1837/01/01 à 1838/01/01

Thème - catégorie et type

Gouverner le Canada
Gouverner et le processus politique
Gouverner le Canada
L'histoire militaire et la défense

Catégorie de fonction / Type de fonction

Actuelle

Historique

Défense
Appui militaire
Transport maritime
Bassin ou cale sèche

Architecte / Concepteur

s/o

Constructeur

s/o

Informations supplémentaires

Emplacement de la documentation

Direction générale des lieux historiques nationaux, Centre de documentation, 5ième étage, salle 89, 25, rue Eddy, Gatineau, Québec.

Réfère à une collection

Identificateur féd./prov./terr.

429

Statut

Édité

Inscriptions associées

s/o

RECHERCHE DANS LE RÉPERTOIRE

Recherche avancéeRecherche avancée
Trouver les lieux prochesTROUVER LES LIEUX PROCHES ImprimerIMPRIMER
Lieux proches