Home / Accueil

Phare de Pointe-au-Père

1034, rue du Phare, Rimouski, Québec, Canada

Reconnu formellement en: 2015/02/12

Vue générale du phare de Pointe-au-Père; Agence Parcs Canada | Parks Canada Agency
Phare
Vue aérienne de la station de phare de Pointe-au-père; Agence Parcs Canada | Parks Canada Agency
Vue aérienne
Vue générale du phare de Pointe-au-Père; Agence Parcs Canada | Parks Canada Agency
Vue générale

Autre nom(s)

s/o

Liens et documents

Date(s) de construction

1909/01/01 à 1909/12/31

Inscrit au répertoire canadien: 2016/10/07

Énoncé d'importance

Description du lieu patrimonial

Le phare de Pointe-au-Père se caractérise par une tour octogonale en béton armé insérée entre huit contreforts (également en béton) arc-boutés à chaque niveau de plancher. Le phare mesure 3,35 mètres (11 pi) de diamètre sur une hauteur totale de 32,9 mètres (108 pi). Let tour de béton est surmontée d’une balustrade et d’une lanterne traditionnelle en fonte, peinte en rouge, et abritant une lentille dioptrique de 3e classe. Le phare est situé dans la ville de Rimouski, en bordure du fleuve Saint-Laurent, sur une pointe de terre qui s’avance sur l’estuaire.

Le site comprend trois bâtiments connexes qui contribuent au caractère patrimonial du phare : (1) la maison du gardien construite en 1956; (2) la maison de l’assistant gardien construite en 1905-1906; et, (3) le bâtiment du criard de brume construit en 1903.

Valeur patrimoniale

Le phare de Pointe-au-Père est un phare patrimonial en raison de ses valeurs historiques, architecturales et communautaires.

Valeurs historiques
Grâce à son emplacement exceptionnel à la limite des eaux intérieures et de la mer ouverte, le phare de Pointe-au-Père a été pendant longtemps l’un des plus importants centres d’aide à la navigation au Canada et a grandement contribué à l’histoire maritime du pays. Il est également associé à l’amélioration des appareillages optiques des principales stations de phares amorcée au début du 20e siècle et plus particulièrement au programme de modernisation de quatorze stations de phare le long du Saint-Laurent. Le phare a aussi été témoin de la plus grande catastrophe maritime survenue au Canada, celle du naufrage tragique de l’imposant paquebot à vapeur RMS-Empress of Ireland alors que le télégraphiste en poste y capta les signaux de détresse.
Dans les premières décennies du 20e siècle, une série d’aménagements d’aide à la navigation s’est ajoutée à la station de phare de Pointe-au-Père, à l’appui de l’augmentation du trafic maritime par la multiplication des compagnies de navigation. Site fréquenté par les pilotes du Saint-Laurent depuis le tout début du 19e siècle. À cette fonction, rendue possible par l’ajout d’un quai, se sont greffées d’autres améliorations aux aides à la navigation à Pointe-au-Père, dont d’une station de relevé des marées et des courants, une station de télégraphe Marconi, et une station d’inspection médicale des navires.

Valeurs architecturales
Le phare de Pointe-au-Père représente une conception architecturale uniquement Canadienne. Sa hauteur de 32,9 mètres et ses huit contreforts à arcs-boutants font du phare une structure audacieuse et élégante. Il se distingue par son caractère moderne et par sa forme et ses matériaux distinctifs, ainsi que par une série de contrastes. Un exemple est l’entrée en bois coiffé d’une frise décorative et revêtu d’un parement de tôles embossées, contrastant avec la surface blanche et lisse de la tour. L’intégrité de son escalier intérieur en colimaçon est à souligner de même que la place qu’il occupe dans l’espace.
Le phare révèle une approche expérimentale de conception des neufs phares en béton armé dotée d’une structure arc-boutée, érigés à l’aube du 20e siècle au Canada dans le but de contourner les contraintes et la charge du vent. Les huit contreforts à arcs-boutants sont conçus de manière à renforcer la tour et à stabiliser la lanterne en cas de vents forts. La beauté industrielle du phare nonobstant, la conception de la tour témoigne de son rôle purement fonctionnel de support pour un système d’éclairage lourd, tout en offrant un accès facile à la lanterne afin d’en assurer la garde et l’entretien.

Valeurs communautaires
Le phare est le joyau de cette station de phare historique élaborée, et il définit le caractère actuel du site. De concert avec les autres structures associées aux autres services d’aide à la navigation qui se sont déployés auparavant sur le site, le phare témoigne de l’importance de cette région dans le cadre de l’histoire de la navigation du Saint-Laurent.
La population de la région du Bas-Saint-Laurent considère le phare de Pointe-au-Père comme le symbole de son patrimoine maritime. Le phare est un point de repère familier dans l’estuaire du Saint-Laurent en perpétuant un service d’aide à la navigation établi depuis 1859. Le phare est aussi au cœur d’un pôle récréatif et touristique de grande importance pour la Ville de Rimouski.

Bâtiments connexes
Trois bâtiments connexes, énumérés à la section 1, contribuent au caractère patrimonial du phare.

Éléments caractéristiques

Les éléments caractéristiques du phare de Pointe-au-Père devant être respectés comprennent :
— son emplacement sur une pointe de terre s’avançant dans l’estuaire du fleuve Saint-Laurent;
— sa structure, ses matériaux, sa hauteur, son profil et ses proportions d’origine caractérisés par ses contreforts à arcs-boutants;
— sa tour octogonale en béton composée d’une colonne centrale entourée de huit contreforts arc-boutés attachés à la tour à chaque niveau de plancher;
— sa lanterne vitrée surmontée d’une coupole en métal avec girouette;
— sa galerie en béton avec une balustrade en métal ceinturant la lanterne;
— son dispositif de rotation et sa lentille dioptrique de 3e classe;
— son escalier intérieur en colimaçon desservant chaque niveau;
— son petit vestibule en bois coiffé d’une frise décorative et revêtu d’un parement de tôles embossées;
— ses petites fenêtres superposées à chaque niveau de plancher;
— l’agencement extérieur traditionnel de couleurs rouge et blanc, soit le blanc pour la tour et les contreforts, et le rouge pour la porte et le toit du vestibule, l’encadrement des fenêtres ainsi que la lanterne en fonte;
— sa proéminence visuelle par rapport à l’eau et au paysage.

Les éléments caractéristiques des bâtiments connexes devant être respectés comprennent :
— leurs formes, profils et proportions respectifs d’origine;
— leurs agencements extérieurs traditionnels de couleurs rouge et blanc;
— leurs rapports contextuels avec le phare en tant qu’éléments d’une station de phare historique.

Reconnaissance

Juridiction

Fédéral

Autorité de reconnaissance

Gouvernement du Canada

Loi habilitante

Loi sur la protection des phares patrimoniaux

Type de reconnaissance

Phare patrimonial

Date de reconnaissance

2015/02/12

Données sur l'histoire

Date(s) importantes

s/o

Thème - catégorie et type

Économies en développement
Communications et transport

Catégorie de fonction / Type de fonction

Actuelle

Loisirs
Site historique ou d'interprétation

Historique

Transport maritime
Phare ou aide à la navigation

Architecte / Concepteur

Fernand Henri de Miffonis

Constructeur

s/o

Informations supplémentaires

Emplacement de la documentation

Direction générale de la conservation et de la commémoration du patrimoine Centre de documentation 3e étage, salle 366 30, rue Victoria Gatineau (Québec) J8X 0B3

Réfère à une collection

Identificateur féd./prov./terr.

14633

Statut

Édité

Inscriptions associées

General view

Lieu historique national du Canada du Phare-de-Pointe-au-Père

Le lieu historique national du Canada du Phare-de-Pointe-au-Père est un centre d’aide à la navigation situé sur une pointe de terre s’avançant sur le fleuve Saint-Laurent, à la…

Front view

Phare

Le phare fait partie du lieu historique national du Canada du Phare-de-Pointe-au-Père, au nord-est de la ville de Rimouski, au Québec. Le profil élégant de ce phare en béton armé…

Façade

Bâtisse du sifflet de brume

La bâtisse du sifflet de brume se trouve entre la rivière et la route qui mène au lieu historique national du Canada du Phare-de-Pointe-au-Père, à 15 kilomètres au nord-est de la…

general view

Lieu historique national du Canada de l'Épave-du-RMS-Empress of Ireland

Le lieu historique national du Canada de l’Épave-du-RMS-Empress of Ireland se trouve sur le lit du fleuve Saint-Laurent, près de Rimouski, au Québec. Situé à 8.3 kilomètres des…

RECHERCHE DANS LE RÉPERTOIRE

Recherche avancéeRecherche avancée
Trouver les lieux prochesTROUVER LES LIEUX PROCHES ImprimerIMPRIMER
Lieux proches