Home / Accueil

Maison Keillor

4974, rue Main, Dorchester, Nouveau-Brunswick, E4K, Canada

Reconnu formellement en: 1977/06/06

Vue de la façade avant qui montre le style architectural palladien de l’édifice, exprimé par une structure ordonnée et symétrique avec deux ailes latérales à un étage qui flanquent le corps du bâtiment principal.; PNB 2009
Vue de la façade avant de l'édifice
Élévation du coin de l'édifice; PNB 2009
Élévation du coin de l'édifice
Pas d'image

Autre nom(s)

s/o

Liens et documents

Date(s) de construction

1813/01/01

Inscrit au répertoire canadien: 2005/02/22

Énoncé d'importance

Description du lieu patrimonial

La Maison Keillor consiste en une maison en pierre à deux étages et de style palladien, érigée sur une parcelle de terrain qui se trouve au 4974, rue Main, dans le village de Dorchester.

Valeur patrimoniale

Construite en 1813 par John Keillor, un fermier important, juge de paix et ensuite juge de la Cour inférieure de plaids communs du comté de Westmorland, le lieu du patrimoine provincial de la Maison Keillor offre un excellent exemple de résidence d'inspiration palladienne avec ses deux ailes latérales qui flanquent le corps principal de l’édifice. Elle constitue également un des rares exemples de maisons en pierre de ce style dans la région de l’Atlantique. Malgré son aspect plutôt austère, par comparaison avec d’autres bâtiments du genre construits à cette époque au Canada, le choix des proportions, des matériaux et du revêtement de pierres la rapproche d’un ensemble important de maisons du sud-est du Nouveau-Brunswick, dont la construction s’inspire de la tradition britannique classique d’ornementation palladienne.

Source: Ministère du Mieux-être, de la Culture et du Sport, Direction du patrimoine, Dossier du lieu # 15.

Éléments caractéristiques

Les éléments caractéristiques d’extérieur et de l’emplacement de la Maison Keillor comprennent :
- l’emplacement de l’édifice, à l’écart de la rue, doté d’une vaste cour avant face à la rue, ce qui crée une imposante présence de la résidence dans le village ;
- les murs extérieurs en pierre de taille régulière sur la façade principale et les cheminées, en pierre grossièrement équarrie et irrégulière sur les autres façades ;
- la façade principale du corps central qui présente des joints rustiques et biseautés, et des fenêtres couronnées d’arcs plats au rez-de-chaussée, des linteaux en pierre non décorés à joints invisibles recouvrant les ouvertures des fenêtres au deuxième étage, et des bandeaux arrondis délimitant le haut du premier et du second étages ;
- les deux ailes latérales mettent en valeur un travail de maçonnerie semblable à celui du deuxième étage du corps central, et de l’aile ouest ornée d’un bandeau à la hauteur du plafond ;
- le style architectural palladien de l’édifice, exprimé par une structure ordonnée et symétrique des deux ailes latérales à un étage qui flanquent le corps du bâtiment principal à deux étages et à cinq travées, avec porte centrale sur la façade principale ;
- toit en croupe à versants modérément pentus du corps principal de la résidence, et toits dissemblables des ailes latérales (ce qui n’est pas caractéristique du style palladien), l’un étant un toit en croupe à l’aile est, l’autre un toit à une seule pente à l’aile ouest.

Les éléments caractéristiques d’intérieur de la Maison Keillor comprennent :
- le fenêtrage entièrement d’origine, fenêtres à guillotine simple avec deux châssis de bois de 6 carreaux chaque. Les fenêtres et la porte de la façade principale sont encastrées dans de profondes embrasures à panneaux de bois munies de volets dissimulés ;
- l’entrée extérieure principale avec porte simple et son imposte élégante à délicats meneaux en diagonale ;
- l’escalier en bois et la rampe à balustres carrés et pilastre en bois ;
- la boiserie d’origine des fenêtres, de la porte et des arches de toute la maison, gravée d’un motif orné de style régence anglaise ;
- l’escalier de bois en colimaçon et non peint qui relie la cuisine du rez-de-chaussée à la chambre mansardée des domestiques du troisième étage. L’escalier est soutenu par un seul pilastre central et continu ;
- le garde-manger arrière, l’aile en retour de la cuisine et les chambres de l’étage principal accessibles par le grand escalier ;
- une cuisine arrière à trois étages et l’aile en retour de la chambre couverte de larges planches à gorge horizontale ;
- la cuisine qui comprend une large cheminée en brique et en pierre pour la cuisson, un âtre d’une seule dalle de pierre, un manteau en bois peint et non décoré et un évier de grès sculpté ;
- le plan intérieur constitué d’un vaste hall d’entrée classique menant, d’un côté ou de l’autre, à une salle à manger et à un salon qui conduit à des salles adjacentes d’un étage ;
- les foyers modifiés de toute la résidence afin d’y insérer des foyers alimentés au charbon et des manteaux de cheminée ornés de style victorien au rez-de-chaussée.

Reconnaissance

Juridiction

Nouveau-Brunswick

Autorité de reconnaissance

Province du Nouveau-Brunswick

Loi habilitante

Loi sur la conservation du patrimoine

Type de reconnaissance

Lieu du patrimoine provincial

Date de reconnaissance

1977/06/06

Données sur l'histoire

Date(s) importantes

s/o

Thème - catégorie et type

Un territoire à peupler
Les établissements
Exprimer la vie intellectuelle et culturelle
L'architecture et l'aménagement

Catégorie de fonction / Type de fonction

Actuelle

Loisirs
Musée

Historique

Résidence
Logement unifamilial

Architecte / Concepteur

s/o

Constructeur

s/o

Informations supplémentaires

Emplacement de la documentation

Ministère du Mieux-être, de la Culture et du Sport, Direction du Patrimoine, Dossier de lieu # 15

Réfère à une collection

Identificateur féd./prov./terr.

15

Statut

Édité

Inscriptions associées

s/o

RECHERCHE DANS LE RÉPERTOIRE

Recherche avancéeRecherche avancée
Trouver les lieux prochesTROUVER LES LIEUX PROCHES ImprimerIMPRIMER
Lieux proches