Home / Accueil

Galerie de la contrescarpe

Halifax, Nouvelle-Écosse, Canada

Reconnu formellement en: 1996/03/28

Vue générale de la Galerie de la contrescarpe, montrant les meurtrières de fusillade verticales bordées de granit taillé, les meurtrières verticales de fusillade avec linteau plat en un seul bloc et les pierres d’angle en granit taillé, 1995.; Agence Parcs Canada / Parks Canada Agency, Rhona Goodspeed, 1995.
Vue de côté
Pas d'image
Pas d'image

Autre nom(s)

Galerie de la contrescarpe
Counterscarp Gallery and Countermines
Galerie de la contrescarpe et des contremines

Liens et documents

Date(s) de construction

1829/01/01 à 1832/01/01

Inscrit au répertoire canadien: 2005/05/10

Énoncé d'importance

Description du lieu patrimonial

Située dans la complexe des défenses du lieu historique national du Canada de la Citadelle-d’Halifax, le seul mur extérieur de la Galerie de la contrescarpe visible est celui de la contrescarpe, qui encercle complètement la forteresse. Il mesure environ 18 pieds de hauteur, sauf à l’entrée principale de la Citadelle. En effet, à cet endroit, la partie supérieure de la contrescarpe s’ouvre pour faire place à la route et est flanquée par deux murs de pierres construits en saillie par rapport au mur de la contrescarpe, pour marquer l’entrée de la forteresse. Vu le plan en étoile de la Citadelle, le mur est divisé en pans plus courts qui se rejoignent habituellement à un angle prononcé, sauf vis-à-vis des saillants des ravelins et du redan, où ils sont incurvés. Le mur est percé de meurtrières sur toute sa longueur. Huit entrées, placées à environ un mètre au-dessus du fond du fossé, se trouvent vis-à-vis des saillants et des demi-bastions. La contrescarpe est coiffée d’un chaperon. La désignation se limite au tracé au sol du bâtiment.

Valeur patrimoniale

La Galerie de la contrescarpe a été désignée édifice fédéral du patrimoine classé en raison de son importance historique, de l’intérêt qu’elle présente sur le plan architectural et de la place privilégiée qu’elle occupe au sein de son milieu.

Valeur historique
La Galerie de la contrescarpe est associée à la défense active de la station navale impériale durant la période de suspicion et d’hostilité mutuelles entre la Grande-Bretagne et les États-Unis après la guerre de 1812. L’achèvement de la Galerie de la contrescarpe en 1849 faisait partie d’une amélioration majeure des défenses d’Halifax préconisée par le rapport Smythe de 1825 et principalement réalisée entre 1838 et 1862. Les emplois civils créés par ce projet et la demande accrue de personnel pour les postes de défense entraînèrent la relance économique d’Halifax.

Valeur architecturale
La Galerie de la contrescarpe est un excellent exemple d’une structure militaire affichant les caractéristiques prototypiques d’une forteresse bastion en maçonnerie conçue pour défendre à la fusillade le fossé et l’escarpe et pour placer et tirer les explosifs durant un siège. Sa valeur réside dans sa conception fonctionnelle, la construction du toit, les murs de la contrescarpe avec leur chaperon en granit biseauté en surplomb et les meurtrières verticales. À l’intérieur, la structure se distingue par le plan en T de la galerie et les tunnels bas et étroits, de même que la construction des murs et la voûte en berceau en briques.

Valeur environnementale
En tant qu’élément intégral et complémentaire du corps principal de l’ouvrage, la Galerie de contrescarpe a une forte influence qui renforce le caractère militaire de la Citadelle de Halifax. Entourant la Citadelle, elle se trouve à l’opposé du fossé par rapport aux composants des remparts principaux, au redan, aux demi-bastions, aux saillants et à la courtine ouest. D’échelle, de matériaux et de conception comparable, la galerie rehausse ces autres composants et son intérieur constitue l’unique accès aux contremines.

Sources : Rhona Goodspeed et Edgar Tumak. La Citadelle Vol.1+ 2 Halifax (Nouvelle-Écosse). Bureau d’examen des édifices fédéraux du patrimoine rapport de recherche 95-001. Galerie de la contrescarpe, Complexe de défense d’Halifax, Citadelle d’Halifax, Halifax (Nouvelle-Écosse). Énoncé de la valeur patrimoniale 95-001.

Éléments caractéristiques

Les éléments qui définissent le caractère de la Galerie de la contrescarpe devraient être respectés.

Sa conception militaire fonctionnelle, axée sur la défense, ainsi que la qualité des matériaux et de l’exécution, c’est-à-dire :
- le toit, soit une voûte de brique de 1 pi 6 po d’épaisseur, un prisme de maçonnerie en moellons descendant du sommet de la contrescarpe jusqu’au sommet du mur arrière, recouvert de carreaux posés dans le ciment et d’une épaisse couche de terre;
- le mur de contrescarpe en pierre de fer grossièrement équarrie à parement brut et à assise irrégulière et le mur de contrescarpe en pierre de granit taillé à parement brut et ciselé, les deux pans se rejoignant pour former le chaperon biseauté surplombant en granit;
- les meurtrières de fusillade verticales bordées de granit taillé, les meurtrières verticales de fusillade avec linteau plat en un seul bloc et les pierres d’angle en granit taillé;
- les longs murs ininterrompus de la galerie en moellons de pierre de fer à assise irrégulière et la voûte en berceau en briques à profil segmentaire continu;
- les compartiments ovales interconnectés, les murs en pierre de fer grossièrement équarrie à assise irrégulière et les voûtes en berceau en briques à profil segmentaire transversal;
- les éléments caractéristiques des contremines, soit le plan en forme de T et les tunnels bas et étroits.

La façon dont la Galerie de la contrescarpe affirme le caractère militaire de l’endroit et le cadre du complexe de défense de la Citadelle d’Halifax.

Reconnaissance

Juridiction

Fédéral

Autorité de reconnaissance

Gouvernement du Canada

Loi habilitante

Politique du Conseil du Trésor sur les édifices du patrimoine

Type de reconnaissance

Édifice fédéral du patrimoine classé

Date de reconnaissance

1996/03/28

Données sur l'histoire

Date(s) importantes

1838/01/01 à 1849/01/01

Thème - catégorie et type

Catégorie de fonction / Type de fonction

Actuelle

Historique

Architecte / Concepteur

Lieuteneant colonel Richard Boteler

Constructeur

Lieutenant colonel Rice Jones

Informations supplémentaires

Emplacement de la documentation

Direction générale des lieux historiques nationaux, Centre de documentation, 5ième étage, salle 89, 25, rue Eddy, Gatineau, Québec

Réfère à une collection

Identificateur féd./prov./terr.

7279

Statut

Édité

Inscriptions associées

Exterior photo

Redan

Le Redan, construit en V, est une simple structure longue et horizontale en pierres, en deux sections, qui est surmontée par un terre-plein et un parapet. Les murs extérieurs qui…

Exterior photo

Saillant nord-est

Le saillant nord-est fait partie intégrante de la Citadelle d’Halifax, fort en forme d’étoile qui se dresse au faîte de la colline de la Citadelle dans le centre-ville d’Halifax.…

Aerial view

Lieu historique national du Canada de la Citadelle-d'Halifax

La citadelle d'Halifax, vaste fortification britannique en pierre datant du début du XIXe siècle, est située au sommet de la colline de la citadelle à Halifax, Nouvelle-Écosse.…

RECHERCHE DANS LE RÉPERTOIRE

Recherche avancéeRecherche avancée
Trouver les lieux prochesTROUVER LES LIEUX PROCHES ImprimerIMPRIMER
Lieux proches