Home / Accueil

Manège militaire

100, rue Montréal, Kingston, Ontario, Canada

Reconnu formellement en: 1989/08/31

Façade du manège militaire, qui montre un avant-corps de trois étages terminé par un fronton, muni d’une porte d’entrée pour les troupes flanquée de deux tourelles dans lesquelles se trouvent les escaliers, 1989.; Parks Canada Agency / Agence Parcs Canada, J. Adell, 1989.
Façade
Vue générale du manège militaire, qui montre les détails pittoresques qui ornent tous les murs embellissant le manège militaire dont la forme de base est plutôt celle d’un entrepôt, 1988.; Parks Canada Agency / Agence Parcs Canada, J. Adell, 1988.
Vue générale
Pas d'image

Autre nom(s)

Manège militaire
Kingston Drill Hall
Salle d'exercices de Kingston

Liens et documents

Date(s) de construction

1899/01/01 à 1900/01/01

Inscrit au répertoire canadien: 2005/07/26

Énoncé d'importance

Description du lieu patrimonial

Situé dans le quartier résidentiel et commercial qui se dresse aujourd’hui à l’emplacement de l’ancien Royal Artillery Park, le manège militaire, aussi connu sous le nom de la salle d'exercices de Kingston, est un bâtiment de deux étages en grosses pierres. Sa longue façade principale comporte un avant-corps de trois étages terminé par un fronton qui sert d’entrée principale et qui comprend une porte pour les troupes, flanquée de deux tourelles dans lesquelles se trouvent les escaliers. Le long mur de la façade, muni de créneaux, est percé de deux rangées de fenêtres disposées en retrait et selon un espacement régulier; d’imposants encorbellements décoratifs ornent les tourelles d’angle. La désignation se limite au tracé au sol du bâtiment.

Valeur patrimoniale

Le manège militaire est un édifice fédéral du patrimoine classé en raison de son importance historique, de l’intérêt qu’il présente sur le plan architectural et de la place privilégiée qu’il occupe dans son milieu.

Valeur historique
Le manège militaire est un très bon exemple des manèges militaires dont la construction est attribuable à l’élargissement du rôle de la milice, évolution qui a engendré le besoin de créer localement des installations consacrées à l’instruction militaire. Ce manège militaire compte parmi les plus grands et les mieux équipés de tous les manèges construits par le gouvernement fédéral entre 1896 et 1911. Le manège militaire se distingue également en ce qu’il est le poste de commandement du Princess of Wales Own Regiment créé en 1863 et l’un des plus anciens régiments du Canada.

Valeur architecturale
Le manège militaire est un excellent exemple de conception esthétique et fonctionnelle qui fait intervenir des éléments inspirés de la tradition médiévale et des qualités pittoresques. Les traits pittoresques d’inspiration médiévale de l’édifice sont repris quoique, à moindre échelle, de ceux du manège militaire de Halifax conçu par Thomas Fuller, ouvrage qui a servi de prototype architectural aux concepteurs de Travaux publics travaillant sous ses ordres. Le manège militaire se distingue par son plan fonctionnel, sa conception structurelle moderne et ses traits inspirés de la tradition médiévale.

Valeur environnementale
Important point d’intérêt dans la région, le manège militaire est situé sur la rue Montréal, bordant d’un côté ce qui reste du Royal Artillery Park et de l’autre côté, l’ancienne caserne, le tout se trouvant à délimiter un espace restreint à caractère militaire imposant. Divers édifices en pierres datant du XIXe siècle, dont des maisons, une église et quelques bâtiments commerciaux, s’unissent avec le manège militaire pour former et renforcer le cachet du quartier résidentiel, cachet auquel le manège militaire a contribué à façonner. Le manège militaire est un bâtiment bien connu dont l’emplacement, proche du centre-ville et donnant sur les vestiges du Royal Artillery Park, prête à l’édifice une visibilité relativement forte; des activités communautaires se déroulent souvent dans ce lieu.

Sources : Jacqueline Adell, Manège militaire, rue Montréal, Kingston (Ontario), Bureau d’examen des édifices fédéraux du patrimoine, rapport de recherche, 88-139; Manège militaire de Kingston, rue Montréal, Kingston (Ontario), Énoncé de la valeur patrimoniale 88-139.

Éléments caractéristiques

Les éléments qui caractérisent le manège militaire devraient être respectés.

Son plan à la fois esthétique et fonctionnel, sa conception moderne et ses caractéristiques d’inspiration médiévale, c’est-à-dire :
- son bâtiment à deux étages en grosses pierres avec sa longue façade principale, comprenant au centre un avant-corps de trois étages terminé par fronton, muni d’une porte d’entrée pour les troupes flanquée de deux tourelles dans lesquelles se trouvent les escaliers; à ces tourelles, correspondent deux autres tourelles d’angle, plus petites et placées chacune à l’une et l’autre croisée du mur de façade et des murs latéraux. Les murs sont ornés d’encorbellements et de créneaux au niveau du parapet, rappelant un château-fort;
- la façade principale en moellons de calcaire de Trenton bruts en appareillage irrégulier et les détails pittoresques qui ornent tous les murs embellissent le manège militaire dont la forme de base est plutôt celle d’un entrepôt;
- les fenêtres à encadrement de bois de différentes formes et grandeurs, disposées en retrait des murs de calcaire, et qui jouent une part considérable dans le cachet romantique de l’édifice;
- la forme et l’agencement intérieur du manège militaire, avec ses bureaux, ses mess et ses galeries de tir disposées sur trois des côtés de la grande salle d’exercice où des galeries sont aménagées;
- les fermes en acier de la salle d’exercices, de type Fink, qui sont caractéristiques des manèges militaires du tournant du siècle et qui permettent d’avoir de grands espaces dégagés.

La façon dont le manège militaire est le fondement du caractère du quartier résidentiel où il se trouve.

Reconnaissance

Juridiction

Fédéral

Autorité de reconnaissance

Gouvernement du Canada

Loi habilitante

Politique du Conseil du Trésor sur les édifices du patrimoine

Type de reconnaissance

Édifice fédéral du patrimoine classé

Date de reconnaissance

1989/08/31

Données sur l'histoire

Date(s) importantes

s/o

Thème - catégorie et type

Catégorie de fonction / Type de fonction

Actuelle

Défense
Manège militaire, salle d'exercices ou arsenal

Historique

Architecte / Concepteur

Thomas Fuller

Constructeur

s/o

Informations supplémentaires

Emplacement de la documentation

Direction générale des lieux historiques nationaux, Centre de documentation, 5ième étage, salle 89, 25, rue Eddy, Gatineau, Québec

Réfère à une collection

Identificateur féd./prov./terr.

3419

Statut

Édité

Inscriptions associées

s/o

RECHERCHE DANS LE RÉPERTOIRE

Recherche avancéeRecherche avancée
Trouver les lieux prochesTROUVER LES LIEUX PROCHES ImprimerIMPRIMER
Lieux proches