Home / Accueil

Pavillon Wiwaxy

Yoho National Park, Colombie-Britannique, Canada

Reconnu formellement en: 1988/02/02

Vue générale du pavillon Wiwaxy(droite) et le refuge Elizabeth Parker (gauche) démontrant le volume simple de ce bâtiment rectangulaire, coiffé d’un toit en pente doté d’un prolongement généreux, 1987.; Public Works Canada / Ministère des Travaux publics, A. Powter, 1987
Vue générale
Vue générale du pavillon Wiwaxy(droite) et le refuge Elizabeth Parker (gauche) démontrant l’apparence rustique du pavillon et l’emploi des matériaux naturels qui s’harmonisent avec le refuge Elizabeth Parker avoisinant, 1987.; Public Works Canada / Ministère des Travaux publics, A. Powter, 1987
Vue générale
Vue panoramique du pavillon Wiwaxy(droite) et le refuge Elizabeth Parker (gauche) et le rapport soutenu entre le pavillon Wiwaxy et son emplacement naturel entouré d’arbres à maturité, 1987.; Public Works Canada / Ministère des Travaux publics, A. Powter, 1987
Panorama

Autre nom(s)

s/o

Liens et documents

Date(s) de construction

1919/01/01

Inscrit au répertoire canadien: 2005/09/06

Énoncé d'importance

Description du lieu patrimonial

Le pavillon Wiwaxy, situé sur le rivage du lac O’Hara dans le parc national du Canada Yoho, est une cabane en rondins, rectangulaire, d’un étage, coiffée d’un toit à deux versants. Le prolongement généreux du toit protège l’entrée qui est située dans le mur pignon à l’extrémité du pavillon. La désignation se limite au tracé au sol du bâtiment.

Valeur patrimoniale

Le pavillon Wiwaxy est un édifice fédéral du patrimoine reconnu en raison de son importance historique, de l’intérêt qu’il présente sur le plan architectural et de la place privilégiée qu’il occupe dans son milieu.

Valeur historique
Le pavillon Wiwaxy est associé à l’histoire de l’alpinisme dans l’Ouest canadien. Le chemin de fer du Canadien Pacifique, intervenant actif dans le développement touristique des Rocheuses, faisait la promotion de la randonnée et de l’alpinisme et a fait venir des gardes suisses au Canada pour guider des groupes en escalade. Le pavillon Wiwaxy est exploité par le Club alpin du Canada comme refuge pour les randonneurs.

Valeur architecturale
Le pavillon Wiwaxy est représentatif de l’esthétique rustique qui caractérise les petites cabanes traditionnelles en rondins, érigées dans les parcs nationaux du Canada au tournant du XXe siècle. Conçu de façon à se fondre dans le milieu naturel, le pavillon témoigne de la grande qualité d’exécution et de l’emploi de matériaux naturels respectant le vocabulaire architectural des parcs nationaux de montagne. Ce bâtiment est l’un des plus vieux exemples de ce type de cabane qui demeure dans un parc national.

Valeur environnementale
Le pavillon Wiwaxy entretient un rapport historique inchangé avec son milieu naturel et avec le refuge Elizabeth Parker situé à proximité. La construction rustique en rondins du pavillon s’harmonise avec le caractère naturel du cadre pittoresque que forment les montagnes et la forêt de conifères. Le pavillon est bien connu des personnes qui visitent la région du lac O’Hara.

Sources :
Shannon Ricketts, refuge Elizabeth Parker et pavillon Wiwaxy, parc national du Canada Yoho,
(Colombie-Britannique), Bureau d’examen des édifices fédéraux du patrimoine, rapports de recherche, 87-018, 87-019; Pavillon Wiwaxy, parc national du Canada Yoho (Colombie-Britannique), Énoncé de la valeur patrimoniale 87-019.

Éléments caractéristiques

Les éléments qui définissent le caractère du pavillon Wiwaxy, devraient être respectés.

Son esthétique rustique traditionnelle, c’est-à-dire :
-le volume simple de ce bâtiment rectangulaire, coiffé d’un toit en pente doté d’un prolongement généreux;
-le choix des méthodes et des matériaux de construction d’origine locale et les détails de conception rustiques, comme les rondins écorcés posés à l’horizontale, les poteaux de bois écorcé qui supportent le prolongement du toit et les balustrades en rondins croisés.

La façon dont le pavillon Wiwaxy entretient un rapport historique inchangé avec son milieu naturel, s’harmonise avec le caractère naturel du parc montagneux où il se trouve et est bien connu des personnes qui visitent la région, c’est-à-dire :
-le rapport soutenu entre le pavillon Wiwaxy et son emplacement naturel, sur le rivage du lac O’Hara, entouré d’arbres à maturité;
-l’apparence rustique du pavillon et l’emploi des matériaux naturels qui s’harmonisent avec le refuge Elizabeth Parker avoisinant et qui s’intègrent au cadre sauvage pittoresque;
-l’emplacement panoramique du pavillon au bord du lac O’Hara, endroit où peuvent se rendre les randonneurs et les personnes qui visitent le parc national du Canada Yoho.

Reconnaissance

Juridiction

Fédéral

Autorité de reconnaissance

Gouvernement du Canada

Loi habilitante

Politique du Conseil du Trésor sur les édifices du patrimoine

Type de reconnaissance

Édifice fédéral du patrimoine reconnu

Date de reconnaissance

1988/02/02

Données sur l'histoire

Date(s) importantes

s/o

Thème - catégorie et type

Catégorie de fonction / Type de fonction

Actuelle

Résidence
Logement unifamilial

Historique

Architecte / Concepteur

chemin de fer du Canadien Pacifique

Constructeur

s/o

Informations supplémentaires

Emplacement de la documentation

Direction générale des lieux historiques nationaux, Centre de documentation, 5ième étage, salle 89, 25, rue Eddy, Gatineau, Québec

Réfère à une collection

Identificateur féd./prov./terr.

2970

Statut

Édité

Inscriptions associées

Corner view

Chalet des gardes de parc du lac O'Hara

Le chalet des gardes de parc du lac O’Hara est un chalet en bois rond d’un étage bien proportionné dont le toit à deux versants en saillie protège les façades avant et arrière,…

RECHERCHE DANS LE RÉPERTOIRE

Recherche avancéeRecherche avancée
Trouver les lieux prochesTROUVER LES LIEUX PROCHES ImprimerIMPRIMER
Lieux proches