Home / Accueil

Tour divisionnaire ouest

Kingston, Ontario, Canada

Reconnu formellement en: 1997/03/20

Photo extérieur; (Graham, October 1996.)
Photo extérieur
Pas d'image
Pas d'image

Autre nom(s)

Tour divisionnaire ouest
West Branch Ditch Tower
Tour Branch Ditch ouest

Liens et documents

Date(s) de construction

1846/01/01

Inscrit au répertoire canadien: 2006/01/23

Énoncé d'importance

Description du lieu patrimonial

Sentinelle dressée au bord de l’eau la tour divisionnaire ouest est une structure défensive spécialisée qui fait partie intégrante du fort Henry. Elle consiste en une massive tour de pierre circulaire, de 45 pieds de hauteur, qui penche légèrement vers l’intérieur à mesure qu’elle gagne en hauteur. La structure se termine par un toit paravalanche à ossature de bois, de forme conique, mais composé de facettes et revêtu de tôle à joints. La tour se dresse en coin, à l’extrémité d’un fossé défensif où s’appuie un mur à meurtrières qui le ceint. Une galerie de fusillade rectangulaire se dresse du côté opposé et une caponnière demi-circulaire fait saillie sur le devant de la tour, à sa base. Le mur en pierre de la caponnière se rattache à la tour par des arcs d’ogives distinctifs. Les espaces intérieurs solidement construits reflètent une géométrie simple avec des surfaces unies. La désignation se limite au tracé au sol du bâtiment.

Valeur patrimoniale

La tour divisionnaire ouest est un édifice fédéral du patrimoine classé en raison de son importance historique, de l’intérêt qu’elle présente sur le plan architectural et de la place privilégiée qu’elle occupe au sein de son milieu.

Valeur historique
La tour divisionnaire ouest est un très beau spécimen d’une structure associée au thème de la défense active du Canada contre la menace soutenue posée par les États-Unis. Sa construction a été précipitée par la crise de l’Oregon. Elle consiste en une structure de maçonnerie conçue pour le montage d’un canon à âme lisse et pour le tir au mousquet. Elle avait pour fonction de défendre le fossé, la côte et l’angle mort devant la batterie de côte avancée. La construction de cette structure, avec les retombées économiques et l’influx de personnel qui en ont résulté, a eu une incidence profonde sur la ville de Kingston.

Valeur architecturale
La tour divisionnaire ouest est un excellent exemple de conception militaire fonctionnelle, à caractère défensif, du XIXe siècle. Considérée comme une variante de la tour Martello, l’excellence de sa conception fonctionnelle est évidente dans ses caractéristiques spécialisées, les techniques de construction et les matériaux employés. La facture et l’exécution sont de très belle qualité.

Valeur environnementale
En tant qu’élément intégral du complexe de défense du fort Henry et de la ligne de tours Martello qui se dressent le long du rivage à Kingston, la tour divisionnaire ouest a conservé son caractère d’origine en dépit des modifications qui y ont été apportées. Elle rehausse le cadre militaire et de défense côtière du fort Henry et sa forme particulière est bien connue des habitants de Kingston et des personnes qui visitent la ville.

Références :
Fern Graham, Fort Henry, Kingston (Ontario). Bureau d’examen des édifices fédéraux du patrimoine rapport de recherche 95-051.

Fort Henry, tour divisionnaire ouest, Kingston (Ontario).Énoncé de valeur patrimoniale 95-051.

Éléments caractéristiques

Les éléments suivants, qui définissent le caractère de la tour divisionnaire ouest, devraient être respectés, par exemple :

sa conception militaire défensive fonctionnelle et la bonne qualité des matériaux et de l’exécution, c’est-à-dire :

-la forme conique du toit paravalanche à ossature de bois revêtue de tôle;
-le groupement géométrique simple de cette massive tour circulaire construite en pierre calcaire taillée;
-les meurtrières stratégiquement placées sur l’extérieur de la tour, la galerie et la caponnière au niveau du sol;
-les deux portes gainées de fer situées au niveau du sol, sur la face dorsale de la tour principale;
-le muraillement en pierre de taille de la caponnière qui rejoint la tour en formant des arcs d’ogives distinctifs;
-le dôme à voussoirs en pierre qui soutient le terre-plein;
-les détails intérieurs, comme la conception de la plate-forme de pièce d’artillerie supérieure;
-le toit à l’épreuve des bombes du troisième étage;
-la charpente en gros bois d’oeuvre de l’étage intermédiaire et du troisième étage;
-la spirale d’escaliers façonnée dans le mur extérieur de la tour.

La façon dont la tour divisionnaire ouest rehausse le caractère militaire du fort Henry.

Reconnaissance

Juridiction

Fédéral

Autorité de reconnaissance

Gouvernement du Canada

Loi habilitante

Politique du Conseil du Trésor sur les édifices du patrimoine

Type de reconnaissance

Édifice fédéral du patrimoine classé

Date de reconnaissance

1997/03/20

Données sur l'histoire

Date(s) importantes

s/o

Thème - catégorie et type

Catégorie de fonction / Type de fonction

Actuelle

Loisirs
Musée

Historique

Défense
Appui militaire

Architecte / Concepteur

s/o

Constructeur

s/o

Informations supplémentaires

Emplacement de la documentation

Direction générale des lieux historiques nationaux, Centre de documentation, 5ième étage, salle 89, 25, rue Eddy, Gatineau, Québec

Réfère à une collection

Identificateur féd./prov./terr.

7850

Statut

Édité

Inscriptions associées

General view

Magasin de l'intendance / chambre de tir à revers est

Le magasin de l’intendance / chambre de tir à revers est, aussi connu sous le nom de batterie avancée, est une structure militaire défensive spécialisée qui fait partie intégrante…

General view

Lieu historique national du Canada du Fort-Henry

Le lieu historique national du Canada du Fort-Henry, forteresse militaire britannique datant du XIXe siècle, est situé sur Point Henry, entre l’entrée du port de Kingston et un…

RECHERCHE DANS LE RÉPERTOIRE

Recherche avancéeRecherche avancée
Trouver les lieux prochesTROUVER LES LIEUX PROCHES ImprimerIMPRIMER
Lieux proches