Home / Accueil

Observatoire fédéral

Ottawa, Ontario, Canada

Reconnu formellement en: 1992/12/10

Photo prise de l'extérieur; (Department of Energy, Mines and Resources, 1992.)
Photo extérieur
Pas d'image
Pas d'image

Autre nom(s)

s/o

Liens et documents

Date(s) de construction

1902/01/01 à 1904/01/01

Inscrit au répertoire canadien: 2006/01/23

Énoncé d'importance

Description du lieu patrimonial

L’Observatoire fédéral est un bâtiment symétrique de deux étages en pierre comportant une tour centrale octogonale de quatre étages encadrée par deux ailes en forme de T et aux toits plats, dont l’orientation forme un angle de 15º par rapport à la tour. En 1905, une annexe d’un étage a été ajoutée à l’aile ouest afin d’abriter le télescope à cercle méridien ainsi que les théodolites servant à déterminer l’heure, la longitude et la position des étoiles. La tour, qui est surmontée d’un dôme escamotable en cuivre, sert d’entrée principale au bâtiment et contenait autrefois le télescope à monture équatoriale de l’observatoire. Situé à l’extrémité nord de la Ferme expérimentale centrale sur un campus délimité par l’avenue Carling et la promenade de l’Observatoire, l’Observatoire fédéral forme un ensemble pittoresque avec l’Édifice Azimut sud (1912) et l’Édifice de la photo équatoriale (1914), deux bâtiments qui jouaient autrefois un rôle de soutien pour les activités de l’observatoire. La désignation se limite au tracé au sol du bâtiment.

Valeur patrimoniale

L’Observatoire fédéral est un édifice fédéral du patrimoine classé en raison de son importance historique et de sa valeur architecturale et environnementale.

Valeur historique :
L’Observatoire fédéral est l’un des meilleurs exemples de l’important thème historique national du progrès de la recherche en sciences pures et appliquées au Canada. Construit pour faciliter le travail de cartographie de l’ouest du Canada par le biais de l’analyse et de l’application de l’astronomie de position, l’observatoire offrait également un centre de classe internationale pour la recherche en astronomie et en géophysique et est devenu un symbole national puisque c’est de ce bâtiment qu’était donnée l’heure officielle de l’Observatoire fédéral. Il est l’un des quatre bâtiments publics majeurs construits à Ottawa au cours des années d’expansion du gouvernement de Wilfrid Laurier, témoignant des efforts de ce Premier ministre pour faire d’Ottawa la « Washington du Nord » et marquant le début la transformation d’Ottawa, alors un petit centre forestier, en véritable capitale. Parmi les scientifiques de renommée nationale directement associés à l’observatoire, on compte ses cofondateurs William Frederick King et Otto Julius Klotz, ainsi que John Stanley Plaskett.

Valeur architecturale :
L’Observatoire fédéral est un excellent exemple d’un mélange éclectique des styles néo-roman et classique édouardien. La conception fonctionnelle des locaux de recherche, qui a été planifiée avec soin par les scientifiques fondateurs, répondait à l’origine aux besoins d’un petit service scientifique et s’est avérée compatible avec de nouveaux usages. L’observatoire, qui est un excellent exemple du travail de David Ewart, mariait avec succès l’esthétique et les besoins fonctionnels d’origine, ce qui était idéal pour les activités scientifiques qui se déroulaient à l’intérieur tout en répondant au désir du gouvernement d’avoir un bâtiment qui exprime l’importance fédérale et nationale de cette institution.

L’Observatoire fédéral possède une façade publique principale mettant en valeur l’essentiel de l’ornementation ainsi qu’une façade fonctionnelle comportant la verrière du laboratoire photographique et le mur courbe en saillie de l’escalier, exprimant ainsi directement les fonctions du bâtiment. Construites avec les meilleurs matériaux et une excellente qualité d’exécution, ces façades sont unies par le travail de la maçonnerie de pierre dont les textures et les couleurs sont riches et flamboyantes.

Valeur environnementale :
Visuellement prédominant grâce à son style, sa volumétrie, ses matériaux et son emplacement particuliers, l’Observatoire fédéral fait partie d’un ensemble harmonieux qui comprend l’Édifice Azimut sud et l’Édifice de la photo équatoriale et qui renforce le caractère pittoresque de la Ferme expérimentale centrale. Il compte parmi les bâtiments publics d’Ottawa les mieux connus et les plus facilement reconnaissables.

Sources :
Jacqueline Hucker, Observatoire fédéral, Édifice Azimut sud et Édifice de la photo équatoriale, Ottawa (Ontario). Bureau d’examen des édifices fédéraux du patrimoine, rapports de recherche 92-35, 92-41 et 92-42; Observatoire fédéral, Édifice Azimut sud et Édifice de la photo équatoriale, Ottawa (Ontario), Énoncés de la valeur patrimoniale 92-35, 92-41 et 92-42.

Éléments caractéristiques

Les éléments caractéristiques suivants de l’Observatoire fédéral devraient être respectés.

Son mélange magistral et éclectique des styles néo-roman et classique édouardien, son excellente conception fonctionnelle, la qualité exceptionnelle de ses matériaux et de leur mise en œuvre se manifestent par :
-la composition symétrique du bâtiment avec une tour centrale de quatre étages et les deux ailes en T, dont l’une se prolonge par l’annexe d’un étage qui abritait le télescope à cercle méridien;
-le traitement formel de la façade principale au sud, y compris son ornementation, qui exprime l’importance fédérale et nationale de l’établissement et qui contraste avec;
-la façade nord, plus simple et moins élaborée, qui est l’expression directe des fonctions internes du bâtiment;
-l’ornementation extérieure raffinée et flamboyante qui unit les façades publiques et fonctionnelles du bâtiment et qui se caractérise par un socle de pierre calcaire bosselée, des murs en grès brut bigarré de Nepean ainsi que des bandeaux et des bordures contrastantes de portes et fenêtres en grès lisse de Sackville;
-l’ornementation en pierre de la tour, qui comprend les chapiteaux à feuillage encadrant l’entrée principale et séparant les fenêtres de la partie cylindrique de la tour, les inscriptions gravées et les armoiries royales sculptées au-dessus de l’entrée principale de même que les corbeaux de pierre servant d’appui au balcon;
-le dôme hémisphérique en cuivre qui coiffe la tour;
-la ferronnerie décorative, notamment la balustrade de la tour;
-le grand cadran de l’horloge au centre de la tour, qui rappelle que l’ancienne vocation de l’observatoire était de mesurer le temps;
-les éléments de l’intérieur qui définissent le caractère antérieur du bâtiment alors qu’il abritait des bureaux fédéraux, tels les briques jaunes, les planchers en carreaux de céramique, les plinthes moulurées et les portes à panneaux de bois des bureaux avec leurs impostes, de même que les appareils d’éclairage d’origine.

La manière dont le bâtiment renforce le caractère pittoresque du campus de l’observatoire au sein de la Ferme expérimentale centrale se manifeste par :
-sa prédominance visuelle attribuable à son style, sa volumétrie, ses matériaux et son emplacement particuliers;
-sa relation avec l’Édifice Azimut sud et l’Édifice de la photo équatoriale qui crée un ensemble harmonieux.

Reconnaissance

Juridiction

Fédéral

Autorité de reconnaissance

Gouvernement du Canada

Loi habilitante

Politique du Conseil du Trésor sur les édifices du patrimoine

Type de reconnaissance

Édifice fédéral du patrimoine classé

Date de reconnaissance

1992/12/10

Données sur l'histoire

Date(s) importantes

s/o

Thème - catégorie et type

Catégorie de fonction / Type de fonction

Actuelle

Historique

Santé et recherche
Centre de recherche

Architecte / Concepteur

David Ewart, architecte en chef du ministère des Travaux publics

Constructeur

s/o

Informations supplémentaires

Emplacement de la documentation

Direction générale des lieux historiques nationaux, Centre de documentation, 5ième étage, salle 89, 25, rue Eddy, Gatineau, Québec

Réfère à une collection

Identificateur féd./prov./terr.

5695

Statut

Édité

Inscriptions associées

General view

Lieu historique national du Canada de la Ferme-Expérimentale-Centrale

Le lieu historique national du Canada de la Ferme-Expérimentale-Centrale, situé dans une banlieue d’Ottawa, en Ontario, comprend diverses structures et différents bâtiments dans…

RECHERCHE DANS LE RÉPERTOIRE

Recherche avancéeRecherche avancée
Trouver les lieux prochesTROUVER LES LIEUX PROCHES ImprimerIMPRIMER
Lieux proches