Home / Accueil

Maison Monk

59-61, rue Saint-Louis, Québec, Québec, Canada

Reconnu formellement en: 1990/05/10

Vue en angle de la maison Monk montrant la façade avant, 1988.; National Defence / Défense nationale, 1988.
Vue en angle
Vue générale de la maison Monk montrant la façade arrière, 1988.; National Defence / Défense nationale, 1988.
Vue générale
Pas d'image

Autre nom(s)

Maison Monk
Péan House
Maison Péan

Liens et documents

Date(s) de construction

Inscrit au répertoire canadien: 2008/04/03

Énoncé d'importance

Description du lieu patrimonial

La maison Monk fait partie d’un ensemble résidentiel situé sur la rue Saint-Louis, dans le quartier historique de la ville de Québec: le Vieux-Québec. Il s’agit d’un bâtiment en pierre de deux étages et demi, posé sur des fondations en pierre rectangulaire et coiffé d’un toit à deux versants percé de lucarnes. La longue façade, revêtue de grès posé par assises, se distingue par l’agencement symétrique des fenêtres et de la porte d’entrée. Une seconde entrée, protégée par un portique, est percée dans le mur d’extrémité revêtu de moellons de calcaire. La désignation se limite au tracé au sol du bâtiment.

Valeur patrimoniale

La maison Monk est un édifice fédéral du patrimoine reconnu en raison de son importance historique, de l’intérêt qu’elle présente sur le plan architectural et de la place privilégiée qu’elle occupe dans son milieu.

Valeur historique
La maison Monk est associée à la défense de Québec contre une invasion des Américains pendant la guerre de 1812-1814. Elle est aussi associée à deux administrateurs de la colonie britannique d’importance nationale. James Monk, procureur général du Québec, juge suppléant de la cour de la vice-amirauté et, plus tard, juge en chef de Montréal, a acheté et fait construire cette résidence. Le propriétaire suivant, John Elmsley, qui était à l’origine juge en chef du Haut-Canada, venait d’être nommé juge en chef du Bas-Canada lorsqu’il a acheté la maison en 1802. La haute-ville, où se situe la Maison Monk, est devenu une enclave des administrateurs de la colonie.

Valeur architecturale
La valeur de la maison Monk découle de sa bonne conception esthétique. Construite dans le style traditionnel de Québec, elle est caractérisée par son toit très pentu et son plan rectangulaire allongé et témoigne d’une très bonne fonctionnalité. Réalisée par deux maîtres maçons, l’édifice présente une haute qualité d’exécution qui se voit dans les façades principales construites en grès posé par assises de bonne qualité et dans les murs d’extrémité en moellons de calcaire.

Valeur environnementale
La maison Monk, avec les autres bâtiments du complexe Saint-Louis, renforce le caractère urbain et historique de ce secteur résidentiel du Vieux-Québec et constitue un repère dans le quartier.

Sources: Julie Harris, Logements de la rue Saint-Louis, Québec (Québec), Bureau d’examen des édifices fédéraux du patrimoine, rapport de recherche, 88-163. Maison Monk, Québec (Québec), Énoncé de la valeur patrimoniale, 88-163.

Éléments caractéristiques

Les éléments caractéristiques de la maison Monk, devraient être respectés.

Sa bonne conception esthétique, sa très bonne fonctionnalité et la qualité supérieure des matériaux et de l’exécution, c’est-à-dire :
-le volume sur deux étages et demi de cet édifice rectangulaire divisé en sept travées et coiffée d’un toit à deux versants percé de lucarnes;
-les éléments du style traditionnel de Québec, dont les fermes à poinçon, le toit très pentu et le plan rectangulaire allongé;
-la qualité du grès posé par assises et des moellons de calcaire employés pour construire les façades principales et les murs d’extrémité, le tout reposant sur des fondations en pierre rectangulaire;
-l’emplacement de l’entrée à l’avant et la seconde entrée, protégée par un portique, percée dans le mur d’extrémité;
-la division en deux de l’espace à l’intérieur, dont témoignent la cave en voûte et les murs partiels.

La façon dont la maison Monk renforce le caractère historique et urbain du milieu résidentiel où elle est située et constitue un repère dans le quartier, c’est-à-dire :
-son style traditionnel québécois et les matériaux de construction employés qui s’harmonisent avec les bâtiments voisins et rehaussent le caractère historique du paysage de rue dans le Vieux-Québec;
-son échelle générale et son volume, qui font partie d’un complexe entourant une cour dans le quartier résidentiel;
-le fait que la maison est connue comme élément d’un complexe historique du Vieux-Québec, ce qui en fait un repère dans le quartier.

Reconnaissance

Juridiction

Fédéral

Autorité de reconnaissance

Gouvernement du Canada

Loi habilitante

Politique du Conseil du Trésor sur les édifices du patrimoine

Type de reconnaissance

Édifice fédéral du patrimoine reconnu

Date de reconnaissance

1990/05/10

Données sur l'histoire

Date(s) importantes

s/o

Thème - catégorie et type

Gouverner le Canada
La sécurité et la loi
Gouverner le Canada
L'histoire militaire et la défense

Catégorie de fonction / Type de fonction

Actuelle

Historique

Défense
Édifice à logement
Résidence
Logement unifamilial

Architecte / Concepteur

s/o

Constructeur

s/o

Informations supplémentaires

Emplacement de la documentation

Direction générale de la conservation et de la commémoration du patrimoine, Centre de documentation, 3e étage, salle 366, 30, rue Victoria, Gatineau (Québec) J8X 0B3

Réfère à une collection

Identificateur féd./prov./terr.

3484

Statut

Édité

Inscriptions associées

Corner View

Lieu historique national du Canada 57-63, rue Saint-Louis

Le lieu historique national du Canada 57-63, rue Saint-Louis réunit trois bâtiments de deux étages à deux étages et demi. Ces maisons en pierre du début des XVIIIe et XIXe siècles…

RECHERCHE DANS LE RÉPERTOIRE

Recherche avancéeRecherche avancée
Trouver les lieux prochesTROUVER LES LIEUX PROCHES ImprimerIMPRIMER
Lieux proches