Home / Accueil

Lieu historique national du Canada du Fort-Wellington

rue King, Prescott, Ontario, Canada

Reconnu formellement en: 1920/01/30

Vue générale du Fort Wellington qui montre sa volumétrie carrée ressemblant à une tour, 2006.; Parks Canada Agency / Agence Parcs Canada, Brian Morin, 2006.
Vue générale
Vue générale du Fort Wellington qui montre sa conception en trois parties, à savoir l'étage du bas ramassé, l'étage du haut en surplomb et le toit pyramidal, 2006.; Parks Canada Agency / Agence Parcs Canada, Brian Morin, 2006.
Vue générale
Vue de l'intérieur du Fort Wellington qui montre la conception intérieure fonctionnelle, 2006.; Parks Canada Agency / Agence Parcs Canada, Brian Morin, 2006.
Vue de l'intérieur

Autre nom(s)

Fort Wellington
Lieu historique national du Canada du Fort-Wellington
Fort Wellington

Liens et documents

Date(s) de construction

1813/01/01 à 1814/01/01

Inscrit au répertoire canadien: 2007/06/19

Énoncé d'importance

Description du lieu patrimonial

Le lieu historique national du Canada du Fort-Wellington est une des fortifications du XIXe siècle les mieux préservées du Canada. La structure actuelle, qui date de 1838, a été bâtie sur l'emplacement d'un fort plus ancien, sur la rive du fleuve Saint-Laurent, à Prescott, en Ontario. Un blockhaus et le logement des officiers, construits sur une élévation de terrain, dominent le fleuve.

Valeur patrimoniale

Fort Wellington a été désigné lieu historique national du Canada à cause de ses liens avec :
- la protection d'un point de transbordement de la voie maritime du Saint-Laurent, vital au début de la Guerre de 1812;
- l'attaque et la prise d'Ogdenburg, dans l'état de New York, par les troupes stationnées à Prescott, en février 1813;
- la contre-attaque réussie des forces loyalistes contre les «Hunters» à la pointe Windmill en novembre 1838.

La valeur patrimoniale du lieu historique national du Canada du Fort Wellington a trait à la lisibilité de son paysage culturel établi à titre de forteresse du début du XIXe siècle, ainsi qu'à l'intégrité des vestiges subsistants de ce paysage, datant de la période de 1813 à 1838, qui illustrent son rôle historique.

Le fort Wellington a été construit en 1813 et 1814 par les lieutenants colonels Thomas Pearson et George R.J. Macdonnell. Ce fort a joué un rôle important pendant la Guerre de 1812, puis on lui a apporté des améliorations qui lui ont permis de jouer un rôle, quoique plus limité, lors de raids américains subséquents, et surtout ceux ayant suivi la rébellion de 1837. Jusqu'à la fin du XIXe siècle, il a servi de base à la milice. Il est devenu un lieu historique national en 1925 et on l'a restauré par la suite pour en faciliter la visite. De grandes sections des terrains militaires associés au fort ont été séparées du site et développées. Dans les années 1980, Parcs Canada a acheté des terrains situés entre le fort et la rive, qui avaient été largement réaménagés pour un usage ferroviaire (1855 à 1980).

Sources : Commission des lieux et monuments historiques du Canada, Procès-verbaux, 1926, 1981; Énoncé d'intégrité commémorative, 1998.

Éléments caractéristiques

Voici les principales caractéristiques qui contribuent à la valeur patrimoniale de ce site :

-la lisibilité du paysage culturel du fort Wellington à titre d'ouvrage de défense, attestée par sa situation, son emplacement, le profil et le contour au sol de ses caractéristiques bâties, et son terrain dégagé;
- les relations spatiales, fonctionnelles et matérielles mutuelles entre les divers édifices, ainsi qu'avec les vestiges archéologiques, les fortifications et les éléments paysagers naturels subsistants;
- son emplacement en face de la rive américaine, sur une élévation au bord du fleuve;
- le terrain dégagé qui l'entoure;
- les perspectives dégagées vers l'autre rive du fleuve Saint-Laurent et la ville de Prescott;

Fortifications
- la forme de leur contour au sol et leur profil sur une élévation entourée d'un glacis en pente, d'un fossé et d'une escarpe, d'une palissade, d'une fraise, et d'une barrière;
- les traces d'une redoute en terre, et des vestiges de la casemate sur sa face intérieure;
- ses éléments évolutifs, y compris les traverses et la caponnière;
- les relations spatiales entre les composantes des fortifications, y compris les bâtiments, les vestiges archéologiques et les éléments paysagers naturels;

Le blockhaus
- sa volumétrie carrée ressemblant à une tour;
- sa conception en trois parties, à savoir l'étage du bas ramassé, l'étage du haut en surplomb et le toit pyramidal;
- sa disposition symétrique avec une porte centrale et des fenêtres disposées régulièrement;
- sa conception d'ouvrage défensif avec très peu de portes et de fenêtres, et des meurtrières régulièrement espacées;
- les matériaux d'origine préservés à l'épreuve du feu, y compris la fondation en moellons, les murs en maçonnerie et le dépôt d'explosifs en brique;
- son infrastructure d'origine en bois;
- les éléments intérieurs d'origine préservés, y compris les finitions et ferrages, les ouvertures des fenêtres, ainsi que les portes avec leurs cadres et charnières;
- la conception intérieure fonctionnelle d'origine articulée en zones à vocation spécifique, et notamment le puits, l'armurerie, le poste de garde et la caserne;
- son emplacement de fort à l'intérieur d'un fort, orienté vers le fleuve;

Le logement des officiers
- sa volumétrie rectangulaire de plain-pied avec un toit en croupe;
- son contour au sol subsistant du XIXe siècle;
- la disposition régulière des ouvertures d'origine;
- le parement et les bardeaux d'origine préservés;

Les latrines
- leur volumétrie rectangulaire de plain-pied avec un toit en croupe;
- leur contour au sol et leurs matériaux subsistants du XIXe siècle, y compris le parement et les bardeaux;

Les vestiges
- les contours au sol et les matériaux des vestiges archéologiques des périodes de 1812-1814 et de 1828-1842;
- les relations spatiales, fonctionnelles et matérielles mutuelles entre ces vestiges, ainsi qu'avec les éléments bâtis et paysagés subsistants.

Reconnaissance

Juridiction

Fédéral

Autorité de reconnaissance

Gouvernement du Canada

Loi habilitante

Loi sur les lieux historiques nationaux

Type de reconnaissance

Lieu historique national du Canada

Date de reconnaissance

1920/01/30

Données sur l'histoire

Date(s) importantes

1813/01/01 à 1813/01/01
1838/01/01 à 1838/01/01

Thème - catégorie et type

Gouverner le Canada
L'histoire militaire et la défense

Catégorie de fonction / Type de fonction

Actuelle

Loisirs
Musée

Historique

Défense
Installation de défense militaire

Architecte / Concepteur

s/o

Constructeur

s/o

Informations supplémentaires

Emplacement de la documentation

Direction générale des lieux historiques nationaux, Centre de documentation, 5ième étage, salle 89, 25, rue Eddy, Gatineau, Québec

Réfère à une collection

Identificateur féd./prov./terr.

497

Statut

Édité

Inscriptions associées

Main Entrance and Rubble Wall

Old Burying Ground

The Old Burying Ground is located on Main Street, Wolfville, NS, on the north side of the busy intersection of Main Street and Highland Avenue, just beyond the commercial centre…

Exterior view

Bâtiment des latrines

Le bâtiment des latrines se trouve au lieu historique national du Canada du Fort-Wellington, qui surplombe la rivière Saint-Laurent. Ce bâtiment de plain-pied consiste en une…

Corner view

Blockhaus

Le Blockhaus se trouve au lieu historique national du Canada du Fort Wellington, en surplomb du fleuve Saint-Laurent. Cet imposant bâtiment aux murs massifs en maçonnerie, coiffé…

Corner view

Caponnière

La caponnière du fort Wellington se trouve au lieu historique national du Canada du Fort-Wellington, emplacement qui surplombe le fleuve Saint-Laurent. Placée en saillie du…

RECHERCHE DANS LE RÉPERTOIRE

Recherche avancéeRecherche avancée
Trouver les lieux prochesTROUVER LES LIEUX PROCHES ImprimerIMPRIMER
Lieux proches