Home / Accueil

Lieu historique national du Canada de l’Oratoire-Saint-Joseph-du-Mont-Royal

3800, chemin Queen Mary, Montréal, Québec, H3V, Canada

Reconnu formellement en: 2004/03/05

Vue de l’Oratoire de style Beaux-Arts formé de la crypte et de la basilique, comme point d’axe, 2002.; Parks Canada Agency / Agence Parcs Canada, N. Clerk, 2002.
Vue générale
Vue de la basilique au lieu historique national du Canada de l’Oratoire-Saint-Joseph-du-Mont-Royal, qui montre sa façade à colonnes et à frontons, 2002.; Parks Canada Agency / Agence Parcs Canada, N. Clerk, 2002.
Vue de la façade
Vue de la crypte au lieu historique national du Canada de l’Oratoire-Saint-Joseph-du-Mont-Royal, qui montre ses cinq fenêtres cintrées équidistantes, 2002.; Parks Canada Agency / Agence Parcs Canada, N. Clerk, 2002.
Vue en détail

Autre nom(s)

s/o

Liens et documents

Date(s) de construction

1904/01/01 à 1966/01/01

Inscrit au répertoire canadien: 2009/03/19

Énoncé d'importance

Description du lieu patrimonial

Le lieu historique national du Canada de l’Oratoire-Saint-Joseph-du-Mont-Royal est un vaste lieu de pèlerinage de l’Église catholique romaine situé sur le flanc nord du mont Royal, dans la ville de Montréal au Québec. Dominé par l’immense dôme de la basilique, l’endroit est un repère visible à des kilomètres à la ronde. Les pèlerins pénètrent sur les lieux en franchissant les portes de l’enceinte et en suivant l’axe sacré et le chemin de Croix qui traverse un jardin du côté est, jusqu’à un ensemble de bâtiments dont la basilique est le point central. La reconnaissance officielle vise l’ensemble du paysage culturel avec ses caractéristiques planifiées, son église, sa crypte, ses deux chapelles et ses bâtiments annexes.

Valeur patrimoniale

L’oratoire Saint-Joseph du mont Royal a été désigné lieu historique national du Canada en 2003 pour les raisons suivantes :
- c’est un lieu de pèlerinage exceptionnel consacré à saint Joseph et qu’on doit au frère André; au départ une modeste chapelle où l’on venait prier saint Joseph, l’endroit s’est rapidement agrandi pour devenir l’oratoire que l’on connaît aujourd’hui;
- c’est un lieu qui présente une architecture distinctive, en particulier le dôme, qui lui confère une présence physique et symbolique imposante dans un environnement à flanc de montagne réputé pour son axe sacré et son chemin de la Croix;
- l’oratoire a un rayonnement exceptionnel partout au Canada et dans le monde, ce qui en fait une destination privilégiée sur le plan religieux et touristique.

La valeur patrimoniale du lieu réside dans sa signification spirituelle et son histoire, comme l’illustre le paysage culturel formé par les jardins et les bâtiments, la basilique en étant le point d’axe. La valeur réside aussi dans l’intégration de ses caractéristiques bâties, situées dans le paysage naturel du mont Royal.

L’oratoire Saint-Joseph du mont Royal tire ses origines de la construction d’une petite chapelle conçue par le frère André et érigée par le frère Abundius de 1904 et 1912. Cette première construction modeste a été agrandie dans la première moitié du XXe siècle grâce à la participation de nombreux architectes et artistes importants, dont le jardinier paysager Frederick G. Todd (jardin, 1943-1946), les architectes Lucien Parent, avec Dom Paul Bellot et Ernest Cormier (dôme de la basilique, 1937 et chapelle votive, 1946-1949 respectivement), Louis Parent et Ercolo Barbiere (chemin de Croix, 1943-1953 et 1952-1958 respectivement). Aujourd’hui, il s’agit d’un paysage complexe aux multiples composantes, dominé par la basilique (1924-1966) conçue par les architectes Dalbé Viau et Alphonse Venne, et décorée par les artistes Gérard Notebaert et Jean-Claude Leclerc.

Source : Commission des lieux et monuments historiques du Canada, procès-verbal, juillet 2003.

Éléments caractéristiques

Les éléments caractéristiques clés associés à la valeur patrimoniale du lieu sont :
- son emplacement sur le flanc nord du mont royal dans la ville de Montréal;
- l’intégrité du paysage culturel centré autour de la crypte et de la basilique de la façon suivante :
- l’organisation axiale de style Beaux-Arts du parcours processionnel à l’aménagement paysager structuré qui englobe la porte d’entrée, l’axe sacré et les 283 marches menant au parvis de l’Oratoire;
- l’entrée flanquée de kiosques, face à la statue de Saint-Joseph au centre du rond-point fleuri;
- l’Oratoire de style Beaux-Arts formé de la crypte et de la basilique, comme point d’axe;
- la crypte d’inspiration classique, au parement de calcaire et au toit plat, ornée de cinq fenêtres cintrées équidistantes et d’une corniche imposante, flanquée de pavillons symétriques et de deux escaliers circulaires menant à la majestueuse basilique, aux parements de granit;
- la conception d’inspiration Renaissance italienne de la basilique, manifeste dans son plan cruciforme, sa façade à colonnes et à frontons, son imposante nef voûtée, le décor discret de son intérieur composé d’éléments stylisés et de vitraux réalisés par des artistes renommés, la chapelle du Saint-Sacrement, à la décoration élaborée, le dôme octogonal en cuivre surmonté d’un lanterneau et d’une croix, entouré de quatre tourelles à toit conique;
- la vaste esplanade, à deux portiques, qui flanque la basilique du côté ouest;
- la chapelle d’origine, en bois, situé à l’extrémité sud de la propriété à côté de la statue du frère André de petite taille et avec son clocher, ses piliers et ses ouvertures cintrées, son revêtement de tôle, la présence d’ex-voto, l’autel et la table de communion d’origine, ainsi que la chambre du frère André à l’étage;
- le complexe de la crypte, avec la chapelle votive à l’arrière, qui communique avec la basilique, le secrétariat connexe et le bureau général, pour leur volume et leur emplacement;
- l’ensemble des petites installations vouées aux pèlerins, placées avec discrétion;
- le chemin de Croix, sur un promontoire à l’est de la basilique, au coeur d’un jardin paysager, avec ses 42 grandes statues de calcaire, placées dans des îlots boisés reliés par des sentiers sinueux;
- sa vocation de lieu de pèlerinage, toujours maintenue;
- les vues du dôme de la basilique depuis les environs.

Reconnaissance

Juridiction

Fédéral

Autorité de reconnaissance

Gouvernement du Canada

Loi habilitante

Loi sur les lieux historiques nationaux

Type de reconnaissance

Lieu historique national du Canada

Date de reconnaissance

2004/03/05

Données sur l'histoire

Date(s) importantes

s/o

Thème - catégorie et type

Exprimer la vie intellectuelle et culturelle
La philosophie et la spiritualité
Exprimer la vie intellectuelle et culturelle
L'architecture et l'aménagement

Catégorie de fonction / Type de fonction

Actuelle

Historique

Religion, rituel et funéraille
Centre religieux ou lieu de culte

Architecte / Concepteur

Frederick G. Todd

Constructeur

Frère Abundius

Informations supplémentaires

Emplacement de la documentation

Direction générale des lieux historiques nationaux, Centre de documentation, 5e étage, salle 89, 25, rue Eddy, Gatineau, Québec

Réfère à une collection

Identificateur féd./prov./terr.

10274

Statut

Édité

Inscriptions associées

s/o

RECHERCHE DANS LE RÉPERTOIRE

Recherche avancéeRecherche avancée