Home / Accueil

Lieu historique national du Canada de la Maison-Pagé-Rinfret / Maison Beaudry

66, rue du Roy, Cap-Santé, Québec, G0A, Canada

Reconnu formellement en: 1969/05/08

Vue de la Maison Pagé-Rinfret / maison Beaudry, qui montre l’implantation des cheminées et des lucarnes dans la pente du toit, 1969.; Parks Canada Agency / Agence Parcs Canada, 1969.
Façade
Vue en angle de la Maison Pagé-Rinfret / maison Beaudry, qui montre le toit à pignon pentu, 1989.; Parks Canada Agency / Agence Parcs Canada, 1989.
Vue en angle
Pas d'image

Autre nom(s)

s/o

Liens et documents

Date(s) de construction

1720/01/01 à 1803/01/01

Inscrit au répertoire canadien: 2009/07/06

Énoncé d'importance

Description du lieu patrimonial

Le lieu historique national du Canada de la Maison-Pagé-Rinfret / Maison Beaudry, situé sur une légère élévation dominant le fleuve Saint-Laurent, dans le village de Cap-Santé, Québec, est un bâtiment d’un étage et demi en bois, construit pendant le XVIIIe siècle. Il est posé au ras du sol et doté d’un toit à pignon très pentu avec de nombreuses lucarnes et deux cheminées. La reconnaissance officielle vise la maison sur son lot au moment de la désignation.

Valeur patrimoniale

La maison Pagé-Rinfret / maison Beaudry a été désignée lieu historique national en 1969 parce que :
- l’ensemble très attrayant de la cheminée et du toit fort incliné illustre bien l'architecture du régime français;
- les murs en planches horizontales mortaisées en une solide charpente en bois, probablement planchéiée dès sa construction, se rattachent également à l'ancienne et importante tradition canadienne-française de la construction.

La maison Pagé-Rinfret / maison Beaudry est un bel exemple de la maison traditionnelle d’inspiration française, un style architecturale au début du XIXe siècle, qu’illustre bien les racines des constructeurs québécois. Ayant évolué a partir des style architecturaux antérieurs du Régime Français, la maison Pagé-Rinfret / maison Beaudry présente un toit plus haut et plus pentu que ceux des maisons traditionnelles québécoises antérieures, ainsi qu’un deuxième étage éclairé par des lucarnes posées dans la pente du toit. Sa seconde cheminée est emblématique de la taille croissante des maisons traditionnelles québécoises du XVIIIe siècle et l’utilisation de la tôle pour couvrir le toit pentu indique la disponibilité relative de ce matériau à l’époque. Le large avant-toit incurvé et la galerie surélevée, deux des éléments les plus aisément reconnaissables de la maison traditionnelle d’inspiration française, ont fait leur apparition vers le début du XIXe siècle.

La technique de construction de la maison Pagé-Rinfret / maison Beaudry témoigne de l’adaptation des méthodes européennes aux conditions du Canada et s’est répandue partout au Québec et dans l’Ouest canadien aux XVIIIe et XIXe siècles. Connue sous diverses appellations selon les endroits et les matériaux employés, elle implique d’abord la fabrication d’une charpente de bois équarri remplie de bois de brin, de pierres ou de planches épaisses. Dans la maison Pagé-Rinfret, le remplissage est fait de planches.

Sources : Commission des lieux et monuments historiques du Canada, Procès-verbal, octobre 1969, mai 1974.

Éléments caractéristiques

Les principaux éléments qui contribuent au caractère patrimonial de ce lieu historique sont les suivants :
- son emplacement sur une légère élévation dominant le fleuve Saint-Laurent, dans le village de Cap-Santé;
- les éléments qui reflètent l’architecture domestique du régime français, notamment le profil du toit, la volumétrie verticale et la disposition des cheminées;
- la volumétrie verticale et la taille imposante du bâtiment;
- le toit à pignon pentu et l’avant-toit avant légèrement incurvé;
- l’implantation des cheminées et des lucarnes dans la pente du toit;
- l’utilisation du bois comme matériau de construction;
- la technique de construction en bois, faisant appel à une charpente de bois massif avec planches horizontales en mortaise insérées dans les montants, le tout recouvert de clin de bois;
- la charpente du toit;
- la fondation de moellons;
- le toit de fer blanc d’origine à pente prononcée, du côté sud du toit à pignon;
- les fenêtres à battants d’origine et leurs gonds en fer forgé;
- les matériaux d’origine, notamment la charpente en bois massif, les planches de remplissage et le revêtement extérieur.

Reconnaissance

Juridiction

Fédéral

Autorité de reconnaissance

Gouvernement du Canada

Loi habilitante

Loi sur les lieux historiques nationaux

Type de reconnaissance

Lieu historique national du Canada

Date de reconnaissance

1969/05/08

Données sur l'histoire

Date(s) importantes

s/o

Thème - catégorie et type

Exprimer la vie intellectuelle et culturelle
L'architecture et l'aménagement

Catégorie de fonction / Type de fonction

Actuelle

Historique

Résidence
Logement unifamilial

Architecte / Concepteur

s/o

Constructeur

François Pagé - Rinfret

Informations supplémentaires

Emplacement de la documentation

Direction générale des lieux historiques nationaux, Centre de documentation, 5ième étage, salle 89, 25, rue Eddy, Gatineau, Québec.

Réfère à une collection

Identificateur féd./prov./terr.

598

Statut

Édité

Inscriptions associées

s/o

RECHERCHE DANS LE RÉPERTOIRE

Recherche avancéeRecherche avancée
Trouver les lieux prochesTROUVER LES LIEUX PROCHES ImprimerIMPRIMER
Lieux proches