Home / Accueil

Les Normes et lignes directrices pour la conservation des lieux patrimoniaux au Canada

N&LD Page Couverture

Les Normes et lignes directrices pour la conservation des lieux patrimoniaux au Canada est un manuel de conservation de portée pancanadienne qui constitue le premier document de référence de ce type jamais développé au pays. Il présente des directives axées sur des résultats qui permettront de prendre des décisions éclairées en ce qui a trait à la planification et à l'utilisation d'un lieu patrimonial, ainsi qu'aux interventions souhaitables dans ce même lieu. Le document établit un ensemble pancanadien cohérent de principes et de lignes directrices en matière de conservation qui seront utiles à quiconque s'intéresse à la conservation des lieux patrimoniaux du Canada. 

Les modifications depuis la dernière publication

La deuxième édition des Normes et lignes directrices explicite et clarifie les renseignements contenus dans la publication originale de 2003. Les révisions apportées :

  •  tiennent compte des commentaires reçus des utilisateurs de la première édition des Normes et lignes directrices;
  • clarifient le lien entre les Normes et lignes directrices et un énoncé d'importance;
  • précisent le processus de prise de décisions en matière de conservation;
  • interprètent les quatorze normes pour clarifier ces principes importants;
  • ajoutent des conseils pour les interventions types relatives à la durabilité;
  • abordent de nouveaux sujets tels que les paysages culturels, dont les arrondissements historiques;
  • traitent du patrimoine récent, dont les questions précises de la conservation de matériaux et d'assemblages modernes;
  • donnent de meilleurs conseils pour les ouvrages de génie;
  • fournissent un ensemble plus complet de lignes directrices pour les sites archéologiques en général et dans un contexte particulier.

Le processus de prise de décisions en matière de conservation

Auyuittuq Les activités de conservation peuvent être considérées comme une séquence d'actions, allant de la compréhension du lieu patrimonial à l'intervention par des projets ou de l'entretien, en passant par la planification de sa conservation.

Avoir une compréhension approfondie d'un lieu patrimonial constitue une première étape essentielle à des pratiques exemplaires de conservation. La compréhension s'acquiert habituellement par des recherches ainsi que par des investigations. Il importe donc de connaître sur quoi repose la valeur patrimoniale du lieu, ainsi que son état, son évolution au fil du temps, et l'importance que lui a accordée sa collectivité par le passé et encore aujourd'hui.Confederation Centre for the Arts

La planification est le mécanisme qui établit le lien entre la compréhension approfondie d'un lieu patrimonial et des interventions respectueuses de sa valeur patrimoniale. La planification doit tenir compte de tous les facteurs qui influencent l'avenir d'un lieu patrimonial, y compris les besoins des propriétaires et des utilisateurs, les intérêts de la collectivité, les répercussions environnementales possibles, les ressources disponibles et les contraintes externes.

L'intervention dans un lieu patrimonial, c'est‑à‑dire toute action sur ses éléments caractéristiques qui se traduit par un changement physique, doit en respecter et en préserver la valeur patrimoniale.

Ces trois phases peuvent ensuite être divisées en une série d'étapes :

COMPRENDRE

  • Se référer à la valeur patrimoniale et aux éléments caractéristiques
  • Examiner et documenter l'état et les changements

PLANIFIER

  • Conserver ou choisir un usage approprié et durable
  • Définir les exigences du projet
  • Déterminer le traitement principal
  • Analyser en regard des normes
  • Respecter les lignes directrices

INTERVENIR

  • Réaliser les travaux
  • Effectuer des travaux d'entretien réguliers

Logigramme

Les traitements de conservation

Conservation est le terme générique au Canada. Les traitements de préservation, de réhabilitation et de restauration entrent dans la conservation.

Les normes

Les normes sont fondées sur les principes reconnus de la conservation à l'échelle internationale. Les quatorze normes sont les suivantes :

Normes générales (pour la préservation, la réhabilitation et la restauration)

  1. Conserver la valeur patrimoniale du lieu. Ne pas enlever ni remplacer ni modifier substantiellement les éléments caractéristiques intacts ou réparables. Ne pas déplacer une partie du lieu patrimonial si son emplacement actuel constitue un élément caractéristique.
  2. Conserver les modifications apportées au lieu patrimonial qui, au fil du temps, sont devenues elles‑mêmes des éléments caractéristiques.
  3. Conserver la valeur patrimoniale du lieu en adoptant une approche d'intervention minimale.
  4. Reconnaître chaque lieu patrimonial comme un témoin matériel d'une époque, d'un endroit et d'une utilisation. Éviter de donner une fausse impression d'évolution historique en y ajoutant des éléments provenant d'autres lieux patrimoniaux ou d'autres biens, ou encore en combinant les caractéristiques d'un même lieu qui n'ont jamais coexisté.
  5. Affecter le lieu patrimonial à une utilisation qui n'impose aucun changement ou que des changements minimes à ses éléments caractéristiques.Ferryland
  6. Protéger et, au besoin, stabiliser le lieu patrimonial jusqu'à ce qu'il soit possible d'entreprendre ultérieurement une intervention. Protéger et conserver les ressources archéologiques en place. Dans le cas où des ressources archéologiques pourraient être compromises, implanter des mesures d'atténuation afin de limiter les perturbations et la perte d'information.
  7. Évaluer l'état actuel des éléments caractéristiques du lieu pour déterminer l'intervention pertinente qui s'impose. Intervenir toujours de la façon la plus douce possible. Respecter la valeur patrimoniale du lieu au moment d'une intervention.
  8. Assurer un entretien permanent des éléments caractéristiques du lieu. Réparer les éléments caractéristiques par le renforcement des matériaux à l'aide de méthodes de conservation reconnues. Remplacer par des matériaux identiques toutes les parties gravement détériorées ou manquantes des éléments caractéristiques, lorsqu'il en subsiste des prototypes.
  9. Effectuer toutes les interventions nécessaires pour préserver les éléments caractéristiques du lieu afin qu'elles soient compatibles physiquement et visuellement avec le lieu patrimonial et qu'on puisse les distinguer quand on les examine de plus près. Documenter toute intervention pour consultation future.

 Normes supplémentaires liées à la réhabilitation

  1. Réparer plutôt que remplacer les éléments caractéristiques du lieu. Lorsque des éléments caractéristiques sont trop détériorés pour être réparés et qu'il existe des preuves physiques suffisantes, les remplacer par de nouveaux éléments dont la forme, les matériaux et les détails correspondent à ceux des éléments à remplacer. Lorsqu'il n'existe pas assez de preuves, rendre la forme, les matériaux et les détails des nouveaux éléments compatibles avec le caractère du lieu patrimonial.
  2. Conserver la valeur patrimoniale et les éléments caractéristiques lorsqu'on construit des ajouts à un lieu patrimonial ou de nouvelles constructions contiguës. S'assurer que les nouveaux éléments sont compatibles physiquement et visuellement avec le lieu patrimonial, qu'ils s'y intègrent bien tout en s'en distinguant.
  3. Construire les ajouts ou les nouvelles constructions contiguës de telle sorte que leur éventuelle suppression n'altérera en rien ni la forme ni l'intégrité fondamentales du lieu patrimonial.

 Normes supplémentaires liées à la restauration

  1. Réparer plutôt que remplacer les éléments caractéristiques de la période de restauration. Lorsque des éléments caractéristiques sont trop détériorés pour être réparés et qu'il existe des preuves physiques suffisantes, les remplacer par de nouveaux éléments dont la forme, les matériaux et les détails reproduisent ceux des éléments existants.
  2. Remplacer les éléments manquants de la période de restauration par de nouveaux éléments dont la forme, les matériaux et les détails sont fondés sur des éléments physiques existants, des preuves documentaires et des témoignages oraux précis.

Les lignes directrices

Les lignes directrices sont des conseils pratiques servant à guider les prises de décision lorsqu'on intervient dans les lieux patrimoniaux. Elles traitent de quatre types de ressources et des matériaux.

  • Paysages culturels
  • Sites archéologiques
  • Bâtiments
  • Ouvrages de génie
  • Matériaux

 DÉFINITIONS CLÉS

Lieu patrimonial : structure, bâtiment, groupe de bâtiments, arrondissement, paysage, site archéologique ou autre lieu situé au Canada et reconnu officiellement pour sa valeur patrimoniale.

Valeur patrimoniale : importance ou signification esthétique, historique, scientifique, culturelle, sociale ou spirituelle pour les générations passées, actuelles ou futures. La valeur patrimoniale d'un lieu repose sur ses éléments caractéristiques tels que les matériaux, la forme, l'emplacement, les configurations spatiales, les usages, ainsi que les connotations et les significations culturelles.

Éléments caractéristiques : matériaux, forme, emplacement, configurations spatiales, usages et connotations ou significations culturelles qui contribuent à la valeur patrimoniale d'un lieu et qu'il faut protéger pour sauvegarder cette valeur patrimoniale.

 

Pour obtenir de plus amples renseignements sur les Normes et lignes directrices, veuillez consulter la présentation ci-jointe (PDF - 1.39 MB).

Pour obtenir de plus amples renseignements sur la conservation du patrimoine en général, veuillez consulter le document ci-joint (PDF - 89.9 KB).

RECHERCHE DANS LE RÉPERTOIRE

Recherche avancéeRecherche avancée
LIENS CONNEXES