Home / Accueil

Phare

Michipicoten, Ontario, Canada

Reconnu formellement en: 1990/01/04

Vue de la façade générale du phare, qui montre les six arcs-boutants du phare, 1987.; Canadian Coast Guard / Garde côtière canadienne, 1987.
Vue de la façade générale
Pas d'image
Pas d'image

Autre nom(s)

s/o

Liens et documents

Date(s) de construction

1911/01/01

Inscrit au répertoire canadien: 2008/10/22

Énoncé d'importance

Description du lieu patrimonial

Situé sur les bancs de l’île Michipicoten, le phare fait partie du groupe de bâtiments qui forment une station de phare sur le lac Supérieur. L’élégante silhouette effilée du phare en béton est accentué par six contreforts étayés par des arcs doubles qui entourent le fût central. Ce haut phare est couronné par une lanterne posée sur une plate-forme circulaire en béton. La désignation se limite au tracé au sol du bâtiment.

Valeur patrimoniale

Le phare a été désigné édifice fédéral du patrimoine classé en raison de l’intérêt qu’il présente sur le plan architectural et historique et de son importance par rapport aux éléments qui l’entourent. C’est un modèle évolué des tours de phare à arcs-boutants en béton armé élevées au début du vingtième siècle dans des endroits exigeant une forte résistance à la charge de vent. La forme du phare est une adaptation d’un prototype construit à Belle Isle, à Terre-Neuve, en 1908; grâce à l’élégante silhouette effilée et à la hauteur qu’on a réussi à lui donner, le phare se distingue de ses prédécesseurs.

La construction de la tour est liée aux efforts qui ont été faits pour améliorer la qualité de la construction des phares au commencement du vingtième siècle après une longue période de restriction des dépenses publiques.

Le phare a aussi son importance en raison de l’intégrité relative de son emplacement et de la large part qu’il a dans le caractère de la station.

Sources : Martha Phemister, phare, île Michipicoten (Ontario), Bureau d’examen des édifices fédéraux du patrimoine, rapport 88-145; Phare, île Michipicoten (Ontario), Énoncé de la valeur patrimoniale, 88-145.

Éléments caractéristiques

Les éléments qui définissent le caractère du phare devraient être respectés.

Voici les principaux éléments qui définissent la valeur patrimoniale du phare :
- les six arcs-boutants du phare (reliés chacun à la tour par deux arcs) qui soutiennent une tour effilée d’une particulière élégance;
- l’emploi du béton armé dans la construction des arcs-boutants, ce matériau permettant une réponse structurale au poids supérieur des feux et des appareils d’éclairage perfectionnés de l’époque ainsi qu’aux charges horizontales dues au vent;
- sa situation parmi un groupe de bâtiments qui se sont rajoutés avec le temps et qui sont un bon exemple d’adaptation à des circonstances changeantes.

Reconnaissance

Juridiction

Fédéral

Autorité de reconnaissance

Gouvernement du Canada

Loi habilitante

Politique du Conseil du Trésor sur les édifices du patrimoine

Type de reconnaissance

Édifice fédéral du patrimoine classé

Date de reconnaissance

1990/01/04

Données sur l'histoire

Date(s) importantes

s/o

Thème - catégorie et type

Catégorie de fonction / Type de fonction

Actuelle

Historique

Transport maritime
Phare ou aide à la navigation

Architecte / Concepteur

Lieutenant Colonel William Anderson

Constructeur

s/o

Informations supplémentaires

Emplacement de la documentation

Direction générale des lieux historiques nationaux, Centre de documentation, 5ième étage, salle 89, 25, rue Eddy, Gatineau, Québec

Réfère à une collection

Identificateur féd./prov./terr.

3440

Statut

Édité

Inscriptions associées

s/o

RECHERCHE DANS LE RÉPERTOIRE

Recherche avancéeRecherche avancée
Trouver les lieux prochesTROUVER LES LIEUX PROCHES ImprimerIMPRIMER
Lieux proches