Home / Accueil

Lieu historique national du Canada de la Chapelle-Sainte-Anne

714, rue des Érables, Neuville, Québec, G0A, Canada

Reconnu formellement en: 1999/11/21

Vue de l'entrée prinicpale de la Chapelle Sainte-Anne, qui montre son volume compact d’un seul étage, sous un toit à deux versants à forte élévation aux larmiers cintrés, 1999.; Parks Canada Agency / Agence Parcs Canada, 1999.
Vue générale
Vue de la façade de la Chapelle Sainte-Anne, qui montre les murs pleins en moellons et la toiture en bardeaux de bois, 1999.; Parks Canada Agency / Agence Parcs Canada, 1999.
Façade
Pas d'image

Autre nom(s)

Sainte Anne Processional Chapel
Lieu historique national du Canada de la Chapelle-Sainte-Anne
Chapelle Sainte-Anne

Liens et documents

Date(s) de construction

1830/01/01

Inscrit au répertoire canadien: 2009/07/07

Énoncé d'importance

Description du lieu patrimonial

Le lieu historique national du Canada de la Chapelle-Sainte-Anne est situé en retrait de la route dans un cadre champêtre à Neuville au Québec. Possédant des éléments vernaculaires et néoclassiques, cette petite chapelle de procession en moellons datant du début du XIXe siècle est ornée d’un toit à deux versants, d’ouvertures en plein cintre et d’un haut clocheton. La désignation renvoie à la chapelle sur son empreinte.

Valeur patrimoniale

La Chapelle Sainte-Anne a été désignée lieu historique national du Canada en 2000 parce que:
- il s’agit d’un édifice d’une valeur exceptionnelle en raison de son état de parfaite conservation et de la remarquable intégrité de son emplacement, demeuré inchangé depuis l’époque où la chapelle a été construite, vers 1830.

La valeur patrimoniale du lieu tient à l’intégrité remarquable du bâtiment et de son emplacement, à son plan, sa composition, ses détails et ses matériaux ainsi qu’à sa vocation particulière.

La chapelle Sainte-Anne est représentative d’un type de bâtiment étroitement associé aux traditions chrétiennes médiévales transposées en Nouvelle-France pendant le régime seigneurial et conservées au Québec jusqu’au milieu du XXe siècle. Pendant la Fête-Dieu, et surtout pendant la neuvaine à Sainte-Anne, les fidèles s’y rendaient en procession à partir de l’église paroissiale voisine. Cette chapelle, qui possède des éléments vernaculaires ainsi que néoclassiques, a été érigée vers 1830 sur l’emplacement d’une autre chapelle datant de 1697. Avec sa forme, ses murs, ses ouvertures, sa façade et son clocher d’origine, elle rappelle avec éloquence l’importance de ces dévotions populaires, encore pratiquées aujourd'hui.

Sources : Commission des lieux et monuments historiques du Canada, Procès-verbaux, novembre 1999, décembre 2003.

Éléments caractéristiques

Voici les éléments caractéristiques clés associés à la valeur patrimoniale de ce lieu :
- son implantation, sur un terrain isolé en bordure d’une route historique;
- l’empreinte rectangulaire de la chapelle, avec son volume compact d’un seul étage, sous un toit à deux versants à forte élévation aux larmiers cintrés et au clocheton à trois composantes;
- ses petites dimensions, son volume intérieur simple et dégagé avec une niche et la porte d'entrée centrale percée dans le mur pignon ainsi que le fenêtrage équilibré des façades latérales;
- les caractéristiques néoclassiques comme les ouvertures en plein cintre, l’imposte en éventail en bois surmontant la porte, la corniche proéminente, les lourds avant-toits à bordure, l’escalier circulaire en pierre et le clocheton étagé;
- l’utilisation de matériaux locaux et la qualité d’exécution, comme les murs pleins en moellons, la toiture en bardeaux de bois, la porte en bois à panneaux, les volets, l’imposte, la corniche et les cadres de fenêtre en bois, les pignons en bois et moellons et la croix en métal;
- l’intégrité de l’ameublement et des accessoires intérieurs, surtout les murs en plâtre, les planchers en bois, l’autel, les tables auxiliaires, la balustrade, la sacristie surélevée, les tentures murales et la plaque;
- son rôle fonctionnel associé à la procession de la Fête-Dieu et la neuvaine à Sainte-Anne.

Reconnaissance

Juridiction

Fédéral

Autorité de reconnaissance

Gouvernement du Canada

Loi habilitante

Loi sur les lieux historiques nationaux

Type de reconnaissance

Lieu historique national du Canada

Date de reconnaissance

1999/11/21

Données sur l'histoire

Date(s) importantes

s/o

Thème - catégorie et type

Exprimer la vie intellectuelle et culturelle
L'architecture et l'aménagement

Catégorie de fonction / Type de fonction

Actuelle

Historique

Religion, rituel et funéraille
Centre religieux ou lieu de culte

Architecte / Concepteur

s/o

Constructeur

s/o

Informations supplémentaires

Emplacement de la documentation

Direction générale des lieux historiques nationaux, Centre de documentation, 5ième étage, salle 89, 25, rue Eddy, Gatineau, Québec.

Réfère à une collection

Identificateur féd./prov./terr.

1902

Statut

Édité

Inscriptions associées

s/o

RECHERCHE DANS LE RÉPERTOIRE

Recherche avancéeRecherche avancée
Trouver les lieux prochesTROUVER LES LIEUX PROCHES ImprimerIMPRIMER
Lieux proches