Home / Accueil

Maison Donaldson

462, boulevard Saint-Joseph, Roberval, Québec, G8H, Canada

Reconnu formellement en: 1982/12/17

Maison Donaldson; Ministère de la Culture et des Communications, Jean-François Rodrigue, 2004
Vue avant
Maison Donaldson; Ministère de la Culture et des Communications, Jean-François Rodrigue, 2004
Vue latérale
Maison Donaldson; Ministère de la Culture et des Communications, Jean-François Rodrigue, 2004
Vue arrière

Autre nom(s)

s/o

Liens et documents

Date(s) de construction

1872/01/01 à 1876/12/31

Inscrit au répertoire canadien: 2006/01/17

Énoncé d'importance

Description du lieu patrimonial

La maison Donaldson, reconnue monument historique, est une habitation multifonctionnelle d'inspiration néoclassique construite dans les années 1870. Elle est composée d'un corps de logis principal et d'une allonge. La résidence en pièce sur pièce, de plan rectangulaire et à un étage et demi, est coiffée d'un toit à deux versants retroussés aux larmiers prolongés. Elle est située en bordure du lac Saint-Jean, à proximité d'édifices institutionnels, dans la municipalité de Roberval.

Valeur patrimoniale

La valeur patrimoniale de la maison Donaldson réside dans son importance historique. Construite pendant la décennie 1870, elle est l'une des plus anciennes résidences de Roberval. Elle témoigne de la génération des pionniers venus de la région de Charlevoix et du développement socioéconomique de la localité. La résidence tire sa dénomination de la famille du même nom qui l'habite depuis sa construction par Elzéar Danielson dit Donaldson (1844-1913), cordonnier et commerçant originaire de Charlevoix. Entre 1881 et 1887, il est membre du conseil municipal de la localité et se hisse ainsi au rang de notable.

La valeur patrimoniale de la maison Donaldson réside également dans son intérêt ethnologique et dans la mixité de ses fonctions résidentielle, artisanale et commerciale. Pendant un siècle, elle a logé divers commerces, dont un atelier de cordonnerie et un magasin général prospère. À la fin du XIXe siècle, le magasin général devient un point de repère et un lieu de rencontre important pour la communauté. Le tourisme est alors une industrie florissante. Ce commerce participe ainsi d'une manière fort appréciable au développement de Roberval, qui demeure le coeur de la région du Lac-Saint-Jean jusqu'à l'incendie de son grand hôtel de villégiature, en 1908. Il reste peu de traces des fonctions artisanale et commerciale, si ce n'est la présence de deux portes en façade témoignant du désir d'isoler la fonction résidentielle du reste des activités.

La valeur patrimoniale de la maison Donaldson réside aussi dans son intérêt architectural. Elle est composée d'un corps de logis principal construit au début des années 1870 et d'une allonge ajoutée en 1877. Malgré d'importantes altérations effectuées à la fin des années 1940, elle possède les caractéristiques de la maison québécoise d'inspiration néoclassique, comme le toit à deux versants retroussés aux larmiers prolongés, les retours de corniches, la symétrie des ouvertures et certains éléments décoratifs.

Source : Ministère de la Culture et des Communications du Québec, 2004.

Éléments caractéristiques

Les éléments caractéristiques de l'implantation de la maison Donaldson incluent, entre autres :
- sa situation près du lac Saint-Jean, dans un quartier institutionnel.

Les éléments architecturaux caractéristiques de la maison Donaldson incluent, entre autres :
- sa volumétrie, dont le plan rectangulaire formé par le corps de logis principal et l'allonge, l'élévation d'un étage et demi, le toit à deux versants retroussés aux larmiers prolongés;
- ses éléments structuraux, dont les murs en pièce sur pièce recouverts en planches de bois à clins, les fondations en maçonnerie de pierre, les poutres équarries à la hache et, toujours visible au sous-sol, un système d'aqueduc datant de 1872 creusé à même un tronc d'arbre;
- ses ouvertures disposées symétriquement, les lucarnes à pignon, les deux portes en façade témoignant de la fonction résidentielle et commerciale;
- ses éléments décoratifs néoclassiques, dont les retours de corniche, les faux pilastres corniers et les chambranles à fronton;
- la cheminée de brique dans la ligne du faîtage, à la jonction du corps de logis principal et de l'allonge.

Reconnaissance

Juridiction

Québec

Autorité de reconnaissance

Ministère de la Culture, des Communications et de la Condition féminine

Loi habilitante

Loi sur les biens culturels

Type de reconnaissance

Monument historique reconnu

Date de reconnaissance

1982/12/17

Données sur l'histoire

Date(s) importantes

s/o

Thème - catégorie et type

Catégorie de fonction / Type de fonction

Actuelle

Résidence
Logement unifamilial

Historique

Commerce / Services commerciaux
Magasin ou commerce de vente au détail

Architecte / Concepteur

s/o

Constructeur

s/o

Informations supplémentaires

Emplacement de la documentation

Ministère de la Culture et des Communications. 225, Grande Allée Est Québec (Québec) G1R 5G5

Réfère à une collection

Identificateur féd./prov./terr.

92952-81743

Statut

Édité

Inscriptions associées

s/o

RECHERCHE DANS LE RÉPERTOIRE

Recherche avancéeRecherche avancée
Trouver les lieux prochesTROUVER LES LIEUX PROCHES ImprimerIMPRIMER
Lieux proches