Home / Accueil

Stornoway

541, promenade Acacia, Ottawa, Ontario, Canada

Reconnu formellement en: 1986/07/11

Vue générale montrant la façade avant de Stornoway, 1986.; Agence Parcs Canada / Parks Canada Agency, M. Trépanier, 1986.
Façade avant
Pas d'image
Pas d'image

Autre nom(s)

s/o

Liens et documents

Date(s) de construction

1913/01/01 à 1914/01/01

Inscrit au répertoire canadien: 2008/04/09

Énoncé d'importance

Description du lieu patrimonial

Stornoway est située sur un terrain boisé, dans un secteur résidentiel de Rockcliffe Park, à Ottawa. Il s’agit d’une maison de deux étages et demi, coiffée d’un toit à pignon à pan coupé avec des lucarnes en croupe, une aile de deux étages en saillie et une véranda fermée, de plain-pied, à toit plat. Un porche d’entrée d’inspiration classique est centré sur la façade principale. Les murs sont revêtus de stuc, agrémentés par un étroit cordon et percés de fenêtres régulièrement espacées. La désignation se limite au tracé au sol du bâtiment.

Valeur patrimoniale

Stornoway est un édifice fédéral du patrimoine reconnu en raison de son importance historique, de l’intérêt qu’elle présente sur le plan architectural et de la place privilégiée qu’elle occupe dans son milieu.

Valeur historique
Stornoway est un bel exemple d’un bâtiment directement associé à l’hébergement du chef de l’opposition au Parlement. Le bâtiment reflète tant la nature changeante que le maintien des traditions de Rockcliffe Park dans la capitale nationale. La maison date du premier essor de construction à Rockcliffe Park avant la Première Guerre mondiale; elle a été agrandie dans les années 1920, à l’époque où se sont construites les plus belles maisons du quartier. Elle est devenue une résidence officielle du gouvernement alors que d’autres grandes maisons de Rockcliffe Park étaient achetées pour les transformer en résidences pour les diplomates étrangers. À une époque, la maison a été habitée par la princesse héritière Juliana des Pays-Bas; elle a été rachetée par une fiducie en 1950, pour servir de résidence au chef de l’opposition. Stornoway appartient au gouvernement du Canada depuis 1970. Plusieurs chefs de l’opposition l’ont habité dont George Drew, Lester B. Pearson, John G. Diefenbaker, Robert L. Stanfield, C. Joseph Clark, Pierre E. Trudeau et John Turner.

Valeur architecturale
La valeur de Stornoway découle de ses qualités esthétiques et de sa conception fonctionnelle. Les proportions et détails du bâtiment, notamment le porche d’entrée et la véranda fermée, renvoient au classicisme. La maison a été construite pour servir de résidence confortable avec des pièces commodes, propices aux activités publiques ou privées. Elle a été dessinée en 1913 par Allan Keefer, architecte d’Ottawa, dont les services ont été retenus plus tard, en 1923, pour la conception d’un ajout de deux étages en saillie.

Valeur environnementale
Stornoway entretient un rapport inchangé avec son emplacement et renforce le caractère résidentiel du quartier prestigieux où il est situé. Le bâtiment est connu dans le quartier.

Sources :Robert Hunter, Stornoway, Ottawa (Ontario), Bureau d’examen des édifices fédéraux du patrimoine, rapport de recherche, rapport 85-069;Stornoway, Ottawa (Ontario), Énoncé de la valeur patrimoniale, 85-069.

Éléments caractéristiques

Les éléments suivants, qui définissent le caractère de Stornoway, devraient être respectés.

Ses belles qualités esthétiques, sa conception fonctionnelle et la qualité de l’exécution et des matériaux, c’est-à-dire :
-sa volumétrie sur deux étages et demi avec un toit à pignon à pan coupé et des lucarnes en croupe, une véranda de plain-pied à toit plat et une aile de deux étages en saillie;
-la construction en bois revêtue de stuc;
-l’étroit cordon surélevé en stuc qui délimite les étages et accentue l’horizontalité du bâtiment;
-la disposition symétrique des fenêtres, y compris les hautes fenêtres étroites et la haute fenêtre cintrée;
-le porche carré à toit plat, d’inspiration classique, avec une corniche, des pilastres, une imposte rectangulaire et des fenêtres latérales;
-les éléments décoratifs simples, comme les auvents en bois à claire-voie supportés par des consoles au-dessus des fenêtres du rez-de-chaussée à l’avant et le petit garde-corps en fer forgé;
-les colonnes toscanes jumelées et les treillis de la véranda, du côté sud.

La façon dont Stornoway entretient un rapport inchangé avec son emplacement, renforce le caractère résidentiel du quartier prestigieux où elle est située et est un bâtiment connu dans le secteur, c’est-à-dire :
-son rapport soutenu avec les vastes terrains peuplés d’arbres qui l’entourent;
-son échelle générale, son style et les matériaux employés, qui s’harmonisent avec les résidences voisines de Rockcliffe Park;
-le fait que la maison est connue dans le secteur, parce qu’elle sert de résidence officielle.

Reconnaissance

Juridiction

Fédéral

Autorité de reconnaissance

Gouvernement du Canada

Loi habilitante

Politique du Conseil du Trésor sur les édifices du patrimoine

Type de reconnaissance

Édifice fédéral du patrimoine reconnu

Date de reconnaissance

1986/07/11

Données sur l'histoire

Date(s) importantes

1923/01/01 à 1923/01/01
1983/01/01 à 1983/01/01

Thème - catégorie et type

Catégorie de fonction / Type de fonction

Actuelle

Historique

Résidence
Logement unifamilial

Architecte / Concepteur

Allan Keefer

Constructeur

s/o

Informations supplémentaires

Emplacement de la documentation

Direction générale des lieux historiques nationaux, Centre de documentation, 5ième étage, salle 89, 25, rue Eddy, Gatineau, Québec

Réfère à une collection

Identificateur féd./prov./terr.

2713

Statut

Édité

Inscriptions associées

s/o

RECHERCHE DANS LE RÉPERTOIRE

Recherche avancéeRecherche avancée
Trouver les lieux prochesTROUVER LES LIEUX PROCHES ImprimerIMPRIMER
Lieux proches