Home / Accueil

Complexe Ste. Helène : Pavillon de la Croix-Rouge

440, rue King Ouest, Kingston, Ontario, Canada

Reconnu formellement en: 1988/06/30

Vue de la façade du bâtiment, 1988; Parks Canada Agency/Agence Parcs Canada, 1988.
Vue de la Façade
Pas d'image
Pas d'image

Autre nom(s)

Complexe Ste. Helène : Pavillon de la Croix-Rouge
Red Cross Lodge Building 3
Pavillon de la Croix-Rouge, bâtiment 3
Red Cross Lodge
Pavillon de la Croix-Rouge

Liens et documents

Date(s) de construction

1838/01/01

Inscrit au répertoire canadien: 2006/11/29

Énoncé d'importance

Description du lieu patrimonial

Le Complexe Ste. Helène : Pavillon de la Croix-Rouge fait partie de l’ensemble St. Helen’s à Kingston. Situé sur un terrain aménagé, ce bâtiment en brique et en stuc, coiffé d’un toit en croupe, est bâti sur le flanc d’une colline qui donne sur le lac Ontario. Son apparence simple, d’inspiration classique, est caractérisée par les grandes fenêtres à arc en plein-cintre, les pilastres et les hautes cheminées. Deux ailes sont attenantes au bloc principal, respectivement des côtés est et ouest. La désignation se limite au tracé au sol du bâtiment.

Valeur patrimoniale

Le Complexe Ste. Helène : Pavillon de la Croix-Rouge est un édifice fédéral du patrimoine reconnu en raison de son importance historique, de l’intérêt qu’il présente sur le plan architectural et de la place privilégiée qu’il occupe dans son milieu.

Valeur historique
Le Complexe Ste. Helène : Pavillon de la Croix-Rouge, en tant qu’élément de l’ensemble St. Helen’s, est associé à Thomas Kirkpatrick et à James Morton, qui ont tous deux joué un rôle important dans les débuts de l’histoire de Kingston et du Haut-Canada. Thomas Kirkpatrick, qui a construit le pavillon, était membre d’une importante famille locale. Plus récemment, le pavillon a été associé à deux autres thèmes étroitement liés avec Kingston : la présence militaire et le pénitencier. En 1853, James Morton, propriétaire de l’ensemble adjacent de la brasserie et industriel, s’est porté acquéreur des lieux. L’ensemble a ensuite été vendu au ministère de la Milice et de la Défense qui l’a transformé en hôpital pendant la Première Guerre mondiale. La propriété a été cédée au Service correctionnel du Canada en 1968 et y loge actuellement des bureaux régionaux.

Valeur architecturale
La valeur du Complexe Ste. Helène : Pavillon de la Croix-Rouge découle de sa belle esthétique qui présente des influences classiques. Ce pavillon est le seul bâtiment survivant du domaine original Kirkpatrick. Ses murs avec leurs pilastres, ses surfaces revêtues de stuc, les fenêtres à arc en plein-cintre et le toit en croupe reprennent la simplicité classique du bâtiment principal de l’ensemble St. Helen’s. La fonctionnalité du bâtiment et la qualité de l’exécution se voient dans la construction.

Valeur environnementale
Le Complexe Ste. Helène : Pavillon de la Croix-Rouge s’harmonise avec l’ensemble St. Helen’s et est un repère familier pour les travailleurs et les visiteurs.

Sources :
Martha Phemister, ensemble St. Helen’s, 440 et 462, rue King Ouest, Kingston Ontario, Bureau d’examen des édifices fédéraux du patrimoine, rapport de recherche 87-113; Ensemble St. Helen’s, 440/462, rue King Ouest, Kingston (Ontario), Énoncé de la valeur patrimoniale 87-113.

Éléments caractéristiques

Les éléments qui définissent le caractère du pavillon de la Complexe Ste. Helène : Pavillon de la Croix-Rouge, devraient être respectés.

Sa conception simple présentant des influences classiques et pittoresques et la qualité de l’exécution et des matériaux, c’est-à-dire :
-le volume simple de plain-pied de la façade avant et la volumétrie à deux étages de l’arrière, le tout surmonté d’un toit en croupe;
-les murs extérieurs en brique revêtue de stuc;
-la disposition des fenêtres semi-circulaires et des pilastres;
-les cheminées élancées.

La façon dont le Complexe Ste. Helène : Pavillon de la Croix-Rouge s’harmonise avec l’ensemble St. Helen’s et est un repère connu des travailleurs et des visiteurs, c’est-à-dire :
-la conception simple du bâtiment avec ses influences classiques, ses proportions et son volume, qui s’harmonisent avec l’aménagement paysager Regency ainsi qu’avec les autres bâtiments de l’ensemble;
-son emplacement saisissant sur une colline en surplomb du lac Ontario, qui en fait un repère bien connu pour les travailleurs et les visiteurs.

Reconnaissance

Juridiction

Fédéral

Autorité de reconnaissance

Gouvernement du Canada

Loi habilitante

Politique du Conseil du Trésor sur les édifices du patrimoine

Type de reconnaissance

Édifice fédéral du patrimoine reconnu

Date de reconnaissance

1988/06/30

Données sur l'histoire

Date(s) importantes

s/o

Thème - catégorie et type

Catégorie de fonction / Type de fonction

Actuelle

Historique

Gouvernement
Établissement de correction
Résidence
Domaine

Architecte / Concepteur

s/o

Constructeur

s/o

Informations supplémentaires

Emplacement de la documentation

Direction générale des lieux historiques nationaux, Centre de documentation, 5ième étage, salle 89, 25, rue Eddy, Gatineau, Québec

Réfère à une collection

Identificateur féd./prov./terr.

3139

Statut

Édité

Inscriptions associées

Rear view

Complexe du Ste. Helène : Maison Grant

La Complexe du Ste. Helène : Maison Grant se trouve dans l’enceinte de l’ensemble St. Helen’s, lui-même situé en bordure du lac Ontario. Il s’agit d’un bâtiment de deux étages en…

Front façade

Complexe St. Helen's, Stone Gables

Stone Gables, un élément du complexe St. Helen's, se trouve à Kingston, sur un terrain aménagé bordant le lac Ontario. Ce grand bâtiment en pierre de style néo-Tudor est…

RECHERCHE DANS LE RÉPERTOIRE

Recherche avancéeRecherche avancée
Trouver les lieux prochesTROUVER LES LIEUX PROCHES ImprimerIMPRIMER
Lieux proches