Home / Accueil

Grange Alexander-Solomon-Walbridge

189, Chemin de Mystic, Saint-Ignace-de-Stanbridge, Quebec, J0J, Canada

Formally Recognized: 2004/05/27

Grange Alexander-Solomon-Walbridge ; Ministère de la Culture, des Communications et de la Condition féminine, Jean-François Rodrigue, 2005
Vue latérale
Grange Alexander-Solomon-Walbridge; Ministère de la Culture, des Communications et de la Condition féminine, Jean-François Rodrigue, 2005
Vue arrière
Grange Alexander-Solomon-Walbridge; Ministère de la Culture, des Communications et de la Condition féminine, Jean-François Rodrigue, 2005
Vue latérale

Other Name(s)

Grange Alexander-Solomon-Walbridge
Grange de Mystic
Grange dodécagonale
Grange Walbridge

Links and documents

Construction Date(s)

1882/01/01 to 1882/12/31

Listed on the Canadian Register: 2007/11/13

Statement of Significance

Description of Historic Place

La grange Alexander-Solomon-Walbridge, classée monument historique, est un bâtiment agricole construit en 1882. Son plan inusité adopte la forme d'un dodécagone régulier, composé de murs pignons disposés autour d'un axe central et dotés d'un toit à deux versants. Un toit conique coiffé d'un campanile s'élève au centre des pignons. La charpente en bois, revêtue de planches à clins peintes en rouge, repose sur des fondations de moellons. L'intérieur comporte deux niveaux, celui de l'étable et celui du fenil. Une annexe rectangulaire d'un seul niveau coiffée d'un toit à deux versants, construite vers 1949, est adossée à l'un des murs pignons au sud-ouest.

Implantée en retrait de la route, la grange occupe un vaste terrain en pente bordé par un mur en brique rouge. À proximité de la grange subsistent des vestiges de l'immense résidence et de la serre adjacente démolies en 1942 et 1943. Un ruisseau et des prés séparés par des bosquets et des rangées d'arbres environnent le bâtiment qui surplombe le domaine où s'élève toujours à une extrémité, en bordure du chemin, la maison ancestrale de la famille Walbridge (1843). La grange Alexander-Solomon-Walbridge se situe dans l'environnement champêtre du hameau de Mystic, dans la municipalité de Saint-Ignace-de-Stanbridge.

Heritage Value

La valeur patrimoniale de la grange Alexander-Solomon-Walbridge repose sur son unicité et son ancienneté. Il s'agit de la plus ancienne grange polygonale construite au Québec et elle est la seule à posséder un plan dodécagonal et un toit à pignons multiples. De surcroît, elle est unique par les vestiges qu'elle renferme, soit ceux d'une plaque tournante installée dans le plancher du fenil et ceux d'un mécanisme fixé à la charpente du toit, entre autres utilisés pour décharger les charrettes.

La valeur patrimoniale de la grange repose aussi sur sa représentativité en tant que grange-étable polygonale. Sa forme et sa technique de construction la distinguent des bâtiments de ferme traditionnels. Conçue selon un plan type populaire au XIXe siècle, elle comporte deux niveaux. Le premier logeait l'étable et le second était occupé par le fenil, où l'on conservait le foin qui était jeté au besoin dans l'étable par une ouverture du plancher. Le campanile central servait à aérer le fenil, la circulation d'air étant essentielle au séchage du foin. Cette grange répond ainsi à la recherche d'efficacité et d'utilisation maximale de l'espace dans les bâtiments de ferme.

La valeur patrimoniale de la grange repose également sur son intérêt pour l'histoire de l'architecture agricole. Peu répandues au Québec, la plupart des granges-étables polygonales ou circulaires sont bâties entre 1890 et 1910, dans les Cantons-de-l'Est et sur la rive sud du Saint-Laurent dans la région de Québec. Le premier bâtiment polygonal construit en Amérique du Nord est vraisemblablement une église octogonale érigée en 1656 dans l'État de New York par une communauté hollandaise. Au tournant du XIXe siècle, le plan circulaire est promu par Thomas Jefferson (1743-1826) et Benjamin Henry Latrobe (1764-1820), mais il est surtout popularisé aux États-Unis et au Canada par Orson Squire Fowler (1809-1887). Au Québec, il est adopté en architecture rurale, comme en témoignent les granges-étables.

La valeur patrimoniale de la grange repose en outre sur son intérêt pour l'histoire agricole du Québec. Construite par Alexander Solomon Walbridge (1828-1897), un inventeur reconnu au Québec, au Canada et aux États-Unis, cette grange est un témoignage exceptionnel de la période industrielle et des premières tentatives de mécanisation du travail agricole. En effet, cet inventeur et fabricant d'outils agricoles spécialisés s'est inspiré de l'architecture des rotondes ferroviaires, comme l'illustrent la forme de la grange et les vestiges de la plaque tournante. Différentes pratiques agricoles sont évoquées à l'intérieur, telles que la garde des vaches en stabulation libre au cours de l'hiver au premier niveau et, au second, le déchargement du foin à l'aide du mécanisme inventé par Walbridge. La plaque tournante, où était placée la charrette à foin, était tournée à bras d'homme, à la manière d'un carrousel, jusqu'à ce que le chargement soit vis-à-vis du compartiment du fenil où il devait être engrangé.

La valeur patrimoniale de la grange repose de plus sur son intérêt ethnologique. Elle évoque le mode de vie « gentleman farmer » adopté par certains bourgeois aux XVIIIe et XIXe siècles. Ainsi, la grange de Walbridge - pour qui l'agriculture était une occupation secondaire - doit être considérée comme le laboratoire d'un inventeur astucieux. Sa situation sur un vaste domaine illustre le statut social de cet industriel. Le domaine comprenait en effet, outre la maison ancestrale toujours présente, plusieurs bâtiments situés en bordure d'un petit lac artificiel, notamment une demeure cossue de 25 pièces érigée à proximité de la grange - le Lakelet Hall - et une grande serre adjacente, dont il ne reste aujourd'hui que les vestiges, ainsi que de nombreuses dépendances.

Source : Ministère de la Culture et des Communications du Québec, 2006.

Character-Defining Elements

Les caractéristiques de la grange Alexander-Solomon-Walbridge liées à son intérêt pour l'histoire agricole et à son intérêt ethnologique comprennent, notamment :
- sa situation dans le hameau de Mystic, sur un vaste domaine comprenant, entre autres, la maison ancestrale de la famille Walbridge ainsi que les vestiges du Lakelet Hall et de sa serre adjacente;
- ses éléments témoignant entre autres de l'inventivité d'Alexander Solomon Walbridge, dont les vestiges d'une plaque tournante et d'un mécanisme de déchargement des charrettes.

Les caractéristiques de la grange Alexander-Solomon-Walbridge liées à sa représentativité en tant que grange-étable polygonale comprennent, notamment :
- son volume, dont le plan dodécagonal, formé de murs pignons disposés autour d'un axe central, les deux niveaux ainsi que le toit formé de douze pignons et d'un toit conique situé au centre des pignons et surmonté d'un campanile;
- ses matériaux, dont la charpente en bois à claire-voie recouverte de planches à clins peintes en rouge, les fondations de moellons, la couverture en tôle à baguettes, la structure en brique rouge située au second niveau, les lattes de bois et l'enduit couvrant une partie du plafond et des murs;
- ses ouvertures, dont l'entrée principale composée d'une porte à deux vantaux donnant accès au niveau supérieur, les entrées secondaires, les douze fenêtres en losange des murs pignons, les fenêtres en bois à grands carreaux et les fenêtres des fondations;
- ses éléments témoignant de sa fonction de grange-étable, dont le couloir d'accès, les vestiges des compartiments du fenil munis de portes à deux vantaux et formant des trapèzes rayonnants autour d'un axe central ainsi que l'espace central comprenant l'ouverture servant à jeter le foin au niveau inférieur.

Recognition

Jurisdiction

Quebec

Recognition Authority

Ministère de la Culture, des Communications et de la Condition féminine

Recognition Statute

Loi sur les biens culturels

Recognition Type

Monument historique classé

Recognition Date

2004/05/27

Historical Information

Significant Date(s)

n/a

Theme - Category and Type

Function - Category and Type

Current

Historic

Food Supply
Barn, Stable or Other Animal Housing

Architect / Designer

n/a

Builder

Alexander-Solomon Walbridge

Additional Information

Location of Supporting Documentation

Ministère de la Culture, des Communications et de la Condition féminine. 225, Grande Allée Est Québec (Québec) G1R 5G5

Cross-Reference to Collection

Fed/Prov/Terr Identifier

93297-82113

Status

Published

Related Places

n/a

SEARCH THE CANADIAN REGISTER

Advanced SearchAdvanced Search
Find Nearby PlacesFIND NEARBY PLACES PrintPRINT
Nearby Places