Home / Accueil

Rideau Hall : le complexe dans son ensemble

1, promenade Sussex, Ottawa, Ontario, Canada

Reconnu formellement en: 1987/01/16

Vue générale du château Mackay, 2006.; Parks Canada Agency / Agence Parcs Canada, 2006.
Vue générale
Vue générale du portail secondaire et des clôtures.; Parks Canada Agency / Agence Parcs Canada.
Vue générale
Vue générale de la loge du portier.; Parks Canada Agency / Agence Parcs Canada.
Vue générale

Autre nom(s)

Rideau Hall : le complexe dans son ensemble
Rideau Hall Complex
Le complexe Rideau Hall
Rideau Hall Estate
Domaine Rideau Hall

Liens et documents

Date(s) de construction

1830/01/01

Inscrit au répertoire canadien: 2010/05/06

Énoncé d'importance

Description du lieu patrimonial

Le complexe Rideau Hall comprend la résidence officielle, l’aire paysagère et les dépendances qui, ensemble, constituent le domaine vice-royal du gouverneur général du Canada. Disposés sur un terrain clôturé de 88 acres, les éléments constitutifs du complexe ont été conçus dans la tradition des domaines de campagne à l’anglaise du XIXe siècle. Construite par Thomas MacKay, qui en a été le premier propriétaire, la villa (de même qu’une partie du terrain attenant) sert de lieu de résidence au gouverneur général depuis 1864. Le complexe Rideau Hall est bordé par la promenade Sussex, la rue MacKay et le chemin Dufferin. Il est situé à la fin du parcours d’honneur qui part de la Colline du Parlement, à Ottawa.

Valeur patrimoniale

Le complexe Rideau Hall a été désigné édifice fédéral du patrimoine « classé » en raison de ses importants liens historiques, de ses caractéristiques architecturales, de ses valeurs environnementales et de la place privilégiée qu’il occupe en tant que point de repère.

Valeur historique
L’importance historique du complexe Rideau Hall est attribuable principalement au fait que, de tout temps et sans interruption, il a servi de domaine vice-royal au gouverneur général du Canada. Le complexe est associé au départ à Thomas MacKay, industriel de la région qui a participé à la construction du canal Rideau et au développement de la jeune localité de Bytown, qui deviendra plus tard la ville d’Ottawa. Le gouvernement fédéral loue la villa d’origine de MacKay en 1864 et fait l’acquisition de la propriété en 1868, année où la résidence du gouverneur général du Canada est transférée de façon permanente à Ottawa. Par la suite, les gouverneurs généraux et leur famille logeront dans cette propriété officielle et y apporteront leurs propres améliorations et ajouts au fil des ans. Au moment où le Canada devient un État uni et indépendant, le complexe Rideau Hall devient, à titre de résidence du représentant de la Couronne au Canada, l’un des éléments centraux de la vie politique et sociale de la capitale nationale.

Valeur architecturale
Le château MacKay est le point d’intérêt principal du domaine, et les constructions de moindre envergure sont judicieusement placées dans le paysage pittoresque, ce qui fait du complexe Rideau Hall un exemple remarquable sur le plan esthétique. Plusieurs dépendances ont résisté au temps, dont le pavillon d’entrée, le pavillon de cricket, l’écurie, le gazomètre (l’édifice Dôme), la laiterie, les serres et Rideau Cottage. Elles illustrent l’évolution du complexe Rideau Hall et donnent au domaine vice-royal une grande valeur utilitaire. L’intégrité de la conception et des matériaux de bon nombre de ces dépendances a également été préservée. En outre, la propriété est réputée pour son excellente qualité d’exécution, particulièrement visible dans les espaces publics et les lieux de cérémonie du château MacKay, ainsi que dans la maçonnerie et la ferronnerie du portail et de la clôture. Les bâtiments qui font partie du complexe Rideau Hall illustrent très bien le travail des architectes du ministère des Travaux publics de l’époque, dont F. P. Rubidge, Thomas Fuller et David Ewart.

Valeur environnementale
Le complexe Rideau Hall se distingue par l’excellente qualité et la grande importance de ses terrains, lesquels, depuis le début, renferment les composantes essentielles d’un domaine de campagne dans la tradition paysagère anglaise. La propriété a évolué en fonction des goûts et des ambitions des gouverneurs généraux qui s’y sont succédé, tout en conservant sa composition et son caractère essentiels. Le domaine suit les limites et les profils d’utilisation établis, y compris l’aire de service située au nord de la résidence principale, ainsi que les aires de loisirs ouverts et les vestiges de l’ancienne ferme. Le paysage au relief peu accidenté présente une riche diversité d’arbres matures et d’autres plantes. Il abrite également des points d’intérêt aux caractéristiques et aux fonctions uniques : le boisé du nord, le parc de l’entrée, les parterres ouverts du sud et les jardins ornementaux. Comme il s’agissait de la première construction de ce secteur, le complexe Rideau Hall a donné le ton au caractère actuel du voisinage. L’édifice marque la fin du parcours d’honneur qui part de la Colline du Parlement, et son enceinte est délimitée par une clôture et un portail ornementaux, de sorte que le complexe Rideau Hall représente un point de repère bien connu du peuple canadien, tout en exerçant une influence dominante sur ses environs immédiats.

Éléments caractéristiques

Parmi les éléments caractéristiques du complexe Rideau Hall qui doivent être respectés, notons :

Son rôle en tant que résidence officielle du représentant de la Couronne au Canada, comme en témoigne :
— le caractère vice-royal qui distingue le château MacKay et la grande importance du domaine environnant, y compris le parc, les jardins et les bois, qui s’inscrivent dans le style pittoresque des domaines de campagne anglais du XIXe siècle.

Ses très grandes qualités esthétiques, sa conception fonctionnelle ainsi que la qualité de l’exécution dans l’ensemble, comme en font foi :
— le caractère évolutif du complexe Rideau Hall, qui s’est accentué de 1865 à 1927 et qui inclut la construction des annexes du château MacKay, la construction de dépendances et les améliorations apportées au domaine dans le respect de la tradition de l’architecture paysagère de style pittoresque anglais;
— la compatibilité des dépendances, sur le plan de l’envergure et de la conception architecturale, avec le caractère vice-royal du château MacKay et le cachet pittoresque de l’aire paysagère;
— les éléments liés aux fonctions officielles du domaine, en particulier le portail principal, le pavillon d’entrée, le château MacKay, les jardins privés du gouverneur général et les arbres commémoratifs;
— les bâtiments de service regroupés dans la partie nord et illustrant le fonctionnement du domaine autrefois, notamment l’écurie, le gazomètre (l’édifice Dôme) et la laiterie;
— les installations récréatives qui ont perduré, comme le terrain et le pavillon de cricket, les courts et le pavillon de tennis, ainsi que la patinoire;
— l’excellente esthétique et la qualité du travail des artisans des lieux de cérémonie et de rassemblement du château MacKay, de la clôture et du portail ornementaux qui entourent la propriété.

Sa très bonne illustration d’architecture paysagère de style pittoresque anglais au Canada, ainsi que de la façon dont il a établi le caractère du voisinage et représente un point de repère national, comme en font foi :
— la composition harmonieuse du domaine suivant les profils d’utilisation d’origine, avec le boisé sauvage du nord, le parc de l’entrée, les parterres ouverts du sud, les jardins ornementaux et les vestiges de la ferme;
— la présence du château MacKay au centre de la propriété sur une hauteur boisée, avec les dépendances soigneusement disposées dans l’aire paysagère environnante de façon à retenir l’attention;
— les éléments renforçant l’esthétique pittoresque du paysage, dont la clôture et le portail ornementaux, ainsi que la sinuosité de l’allée centrale qui conduit à la résidence principale;
— l’emplacement du complexe Rideau Hall à la fin du parcours d’honneur qui part de la Colline du Parlement, ce qui renforce ses associations avec le gouvernement canadien.

Reconnaissance

Juridiction

Fédéral

Autorité de reconnaissance

Gouvernement du Canada

Loi habilitante

Politique du Conseil du Trésor sur les édifices du patrimoine

Type de reconnaissance

Édifice fédéral du patrimoine classé

Date de reconnaissance

1987/01/16

Données sur l'histoire

Date(s) importantes

s/o

Thème - catégorie et type

Catégorie de fonction / Type de fonction

Actuelle

Historique

Résidence
Logement unifamilial

Architecte / Concepteur

Thomas McKay

Constructeur

Messieurs Ward and O’Leary

Informations supplémentaires

Emplacement de la documentation

Direction générale de la conservation et de la commémoration du patrimoine, Centre de documentation, 3e étage, salle 366, 30 rue Victoria, Gatineau, Québec

Réfère à une collection

Identificateur féd./prov./terr.

2795

Statut

Édité

Inscriptions associées

Historic photograph

Centre des visiteurs de Rideau Hall

Le Centre d’accueil de Rideau Hall est un bâtiment attrayant à deux étages muni d’un toit à pignon à pan coupé, de lucarnes rampantes et d’un parement à clin peint. La simplicité…

RECHERCHE DANS LE RÉPERTOIRE

Recherche avancéeRecherche avancée
Trouver les lieux prochesTROUVER LES LIEUX PROCHES ImprimerIMPRIMER
Lieux proches