Home / Accueil

Site historique de La Présentation-de-la-Sainte-Vierge

Rue de l'Église, La Présentation, Quebec, J0H, Canada

Formally Recognized: 1984/07/04

Site historique de La Présentation-de-la-Sainte-Vierge; Ministère de la Culture, des Communications et de la Condition féminine, Pierre Lahoud, 2004
Vue aérienne
No Image
No Image

Other Name(s)

Site historique de La Présentation-de-la-Sainte-Vierge
Site historique de l'église de La Présentation

Links and documents

Construction Date(s)

Listed on the Canadian Register: 2009/01/28

Statement of Significance

Description of Historic Place

Le site de La Présentation-de-la-Sainte-Vierge, classé en 1984, est un ensemble institutionnel de tradition catholique constitué à partir du début du XIXe siècle. Il comprend l'église du même nom, son presbytère, la maison du sacristain, trois dépendances agricoles, un charnier ainsi qu'un caveau funéraire. L'église en pierre, élevée de 1817 à 1820, est d'influence néoclassique. Elle présente un plan en croix latine composé d'une nef à un vaisseau, d'un transept et d'un choeur en saillie terminé par une abside en hémicycle. Sa façade en pierre de taille comporte trois imposants portails et un pignon encadré d'acrotères. Elle est surmontée d'un clocher qui couronne le faîte du toit à deux versants droits. La sacristie est greffée à l'abside dans le prolongement du choeur. Une galerie extérieure parallèle à l'église la relie au presbytère. Construit de 1889 à 1893, le presbytère possède un plan rectangulaire à deux étages et demi et est coiffé d'un toit en pavillon. Une annexe latérale à deux étages et demi est disposée en retrait. L'édifice en brique est ceinturé sur trois côtés par une galerie protégée d'un avant-toit. La maison du sacristain, implantée perpendiculairement à l'église et au presbytère, est située à la limite sud-ouest du terrain. Érigée de 1889 à 1893, la demeure en brique, de plan rectangulaire à un étage et demi, est coiffée d'un toit à deux versants droits. Une galerie protégée d'un avant-toit s'étend sur toute la largeur de la façade avant. Quant aux dépendances agricoles, elles se trouvent à la limite ouest du terrain. Le garage, la remise ainsi que la grange sont des bâtiments rectangulaires en bois, construits à différentes périodes. Ils forment un ensemble organisé selon un plan en « L ». Enfin, le charnier en brique, bâti en 1897, et le caveau funéraire en pierre, datant du tournant du XXe siècle, longent le chemin d'accès principal derrière l'église. Le site historique de La Présentation-de-la-Sainte-Vierge est traversé par un réseau de larges trottoirs reliant les bâtiments et comprend des aménagements paysagers ainsi que des parties boisées. Bordé sur deux côtés par une route et environné de terres agricoles, il occupe le coeur du noyau villageois de la municipalité de La Présentation.

L'église de La Présentation-de-la-Sainte-Vierge, de même que huit oeuvres d'art conservées à l'intérieur, sont aussi classées.

Heritage Value

La valeur patrimoniale du site repose sur son intérêt historique et sur sa représentativité par rapport aux ensembles institutionnels villageois du Québec. La paroisse de La Présentation, créée à la faveur d'une division de celle de Saint-Hyacinthe, est érigée canoniquement en 1806. L'emplacement devant accueillir l'église, la sacristie, le cimetière et le presbytère est désigné dès 1804 par le vicaire général François Cherrier (1745-1809), qui souhaite y édifier une église. Toutefois, c'est une modeste chapelle en bois qui est construite en 1805 et 1806. À la même période, un presbytère est bâti au sud de celle-ci, alors qu'un cimetière est aménagé du côté nord-est. La fin de l'année 1806 marque l'inauguration du lieu de culte ainsi que la nomination du premier curé, Louis-Martial Bardy (1775-1823). En 1813, l'évêque du diocèse de Québec, Joseph-Octave Plessis (1763-1825), acquiesce à la requête des paroissiens qui souhaitent remplacer la chapelle devenue trop exiguë par une église en pierre. Le temple est élevé de 1817 à 1820. En 1822, la construction d'un nouveau presbytère en pierre est amorcée, mais elle est interrompue au début de l'année suivante. Les travaux sont complétés de 1824 à 1826. Des dépendances agricoles s'ajoutent en 1846. De 1889 à 1893, le presbytère est remplacé par l'actuelle maison curiale et une maison du sacristain, abritant également une salle des habitants, est bâtie. Au cours du XXe siècle, l'ensemble paroissial poursuit son évolution, notamment avec la construction d'une grange en 1904 et l'aménagement d'un cimetière derrière l'église en 1915. De nos jours, seuls le caveau funéraire de la famille Gagnon et l'ancien charnier témoignent de l'ancien lieu de sépulture, relocalisé au nord de l'église dans les années 1940. Le site historique de La Présentation-de-la-Sainte-Vierge est un ensemble institutionnel villageois exceptionnel qui se distingue par le nombre et la qualité de ses bâtiments.

La valeur patrimoniale du site repose aussi sur son intérêt ethnologique. Dans les villages québécois, le noyau institutionnel forme le coeur de la vie communautaire. Dans la paroisse de La Présentation, celui-ci se compose d'une église, d'un presbytère, d'un cimetière, d'une maison du sacristain et d'une salle paroissiale. La maison du sacristain, qui abritait la salle paroissiale, constituait un important lieu de rassemblement. Sa fonction s'est poursuivie jusqu'à tout récemment avec la tenue de réunions du conseil municipal et de la commission scolaire. Par ailleurs, ce domaine se distingue par ses dépendances témoignant du rôle de métayer du sacristain, qui devait voir à la mise en valeur des terres du curé et effectuer les tâches reliées à la culture et à l'élevage. Le site, avec les bâtiments qui le composent, reflètent donc la diversité des fonctions paroissiales aux XIXe et XXe siècles.

La valeur patrimoniale du site repose également sur l'intérêt architectural des bâtiments. L'ensemble paroissial est formé de trois édifices principaux érigés à deux époques différentes. L'église, qui remonte au premier quart du XIXe siècle, présente une façade d'influence néoclassique avec son revêtement en pierre de taille et ses trois portails élaborés. Le presbytère et la maison du sacristain, tous deux en brique, datent de la fin du XIXe siècle. Le presbytère, de dimensions imposantes, présente une architecture éclectique. La maison du sacristain, de facture plus modeste, se rattache pour sa part à l'architecture traditionnelle d'influence néoclassique. L'unité du site de La Présentation-de-la-Sainte-Vierge est redevable à l'implantation des bâtiments ainsi qu'au réseau de trottoirs qui les relie.

Source : Ministère de la Culture, des Communications et de la Condition féminine du Québec, 2007.

Character-Defining Elements

Les éléments caractéristiques du site liés à sa représentativité comme ensemble institutionnel villageois comprennent, notamment :
- l'implantation du presbytère, parallèle à l'église et relié à la sacristie par une galerie extérieure;
- la relation entre l'église, le presbytère, la maison du sacristain et les dépendances agricoles;
- le réseau de trottoirs reliant les bâtiments;
- le charnier en brique et le caveau funéraire en pierre, témoins de l'ancien cimetière;
- le terrain comprenant des aménagements paysagers et des parties boisées, à proximité de terres agricoles.

Les éléments caractéristiques de l'église comprennent, notamment :
- le volume, dont le plan en croix latine composé d'une nef à un vaisseau, d'un transept et d'un choeur en saillie terminé par une abside en hémicycle, le toit à deux versants droits (pourvu de croupes au transept), le clocher à deux lanternes sur le faîte en façade et la sacristie dans le prolongement du choeur;
- les matériaux, dont la maçonnerie de pierre, la couverture en tôle à la canadienne, le revêtement en tôle du clocher et les ouvertures en bois;
- les composantes de la façade en pierre de taille d'inspiration néoclassique, dont le portail central d'ordre ionique et les portails latéraux, le fronton à acrotères, les chaînes d'angle, les fenêtres cintrées et les oculus;
- les composantes des longs-pans, du transept et du choeur en moellons, dont les fenêtres cintrées, la porte du bras droit du transept ainsi que les chambranles et les chaînes d'angle en pierre de taille;
- les composantes de la sacristie en moellons, dont le plan rectangulaire à un étage et demi et le toit à deux versants droits.

Les éléments caractéristiques du presbytère comprennent, notamment :
- le volume, dont le plan rectangulaire à deux étages et demi composé d'un corps principal et d'une annexe latérale en retrait ainsi que les toits en pavillon et à croupes;
- les matériaux, dont les fondations en pierre, le parement en brique, la couverture en tôle pincée ainsi que les linteaux et les appuis en pierre de taille;
- la galerie ceinturant trois façades et protégée d'un avant-toit, ses piliers en bois menuisé, son garde-corps et ses escaliers;
- les ouvertures disposées régulièrement, dont les fenêtres à battants à grands carreaux et à arc surbaissé, les fenêtres à guillotine en arc en mitre, la porte à double vantail et à imposte vitrée ainsi que les lucarnes;
- les ornements, dont le fronton-pignon encadré de pilastres terminés en cul-de-lampe pyramidal, les corniches moulurées et la crête de toit en fer forgé;
- les hautes cheminées ornées.

Les éléments caractéristiques de la maison du sacristain comprennent, notamment :
- le volume, dont le plan rectangulaire à un étage et demi et le toit à deux versants droits;
- les matériaux, dont les fondations en pierre, le parement en brique et la couverture en tôle pincée;
- les éléments d'influence néoclassique, dont le porche ouvert coiffé d'un fronton triangulaire, les fenêtres cintrées des lucarnes à pignon ainsi que les retours de corniche sur les murs pignons;
- les ouvertures, dont les fenêtres rectangulaires à battants à grands carreaux, les portes rectangulaires vitrées à panneaux et surmontées d'une imposte vitrée ainsi que les plates-bandes en brique;
- la galerie arrière de pleine largeur protégée d'un avant-toit, ses piliers en bois menuisé et ses escaliers;
- les cheminées latérales.

Les éléments caractéristiques des dépendances comprennent, notamment :
- les volumes, dont les toits à deux et à quatre versants;
- les matériaux, dont le parement en planches à clins, la couverture en tôle et les ouvertures en bois;
- les ouvertures rectangulaires, dont les fenêtres à grands carreaux, les portes simples, les portes montées sur rail ainsi que leur chambranle;
- les ornements, dont les planches cornières ainsi que les cheminées d'aération coiffant le toit de la grange et du garage traitées à la manière de lanternons.

Recognition

Jurisdiction

Quebec

Recognition Authority

Ministère de la Culture, des Communications et de la Condition féminine

Recognition Statute

Loi sur les biens culturels

Recognition Type

Site historique classé

Recognition Date

1984/07/04

Historical Information

Significant Date(s)

n/a

Theme - Category and Type

Function - Category and Type

Current

Religion, Ritual and Funeral
Religious Institution

Historic

Religion, Ritual and Funeral
Religious Facility or Place of Worship

Architect / Designer

n/a

Builder

n/a

Additional Information

Location of Supporting Documentation

Ministère de la Culture, des Communications et de la Condition féminine. 225, Grande Allée Est Québec (Québec) G1R 5G5

Cross-Reference to Collection

Fed/Prov/Terr Identifier

92765-81522

Status

Published

Related Places

Vue avant

Église de La Présentation-de-la-Sainte-Vierge

L'église de La Présentation-de-la-Sainte-Vierge, classée en 1957, est un lieu de culte de tradition catholique construit de 1817 à 1820. L'église en pierre présente un plan en…

SEARCH THE CANADIAN REGISTER

Advanced SearchAdvanced Search
Find Nearby PlacesFIND NEARBY PLACES PrintPRINT
Nearby Places