Home / Accueil

Maison Jean-Baptiste-Gauthier-Dit-Saint-Germain

601, boulevard Marie-Victorin, Longueuil, Quebec, J4B, Canada

Formally Recognized: 1976/03/23

Maison Jean-Baptiste-Gauthier-Dit-Saint-Germain; Ministère de la Culture et des Communications, Jean-François Rodrigue, 2004
Vue d'ensemble
Maison Jean-Baptiste-Gauthier-Dit-Saint-Germain; Ministère de la Culture et des Communications, Jean-François Rodrigue, 2004
Vue avant
No Image

Other Name(s)

Maison Jean-Baptiste-Gauthier-Dit-Saint-Germain
Maison Nicole-Saia

Links and documents

Construction Date(s)

Listed on the Canadian Register: 2006/04/06

Statement of Significance

Description of Historic Place

La maison Jean-Baptiste-Gauthier-Dit-Saint-Germain, reconnue monument historique, est une résidence d'influence néoclassique. Le bâtiment initial, un hangar construit avant 1804, a été transformé en résidence de villégiature entre 1837 et 1855. Le corps de logis de pierre d'un étage et demi, dont le rez-de-chaussée est surélevé, est coiffé d'un toit à deux versants retroussés. Les avant-toits recouvrent la galerie de la façade qui se prolonge sur les murs pignons. Le bâtiment s'élève sur un terrain planté d'arbres matures, qui descend en pente douce jusqu'au fleuve Saint-Laurent. La maison se situe dans l'arrondissement municipal de Boucherville de la ville de Longueuil.

La résidence fait partie du site du patrimoine du Vieux-Boucherville.

Heritage Value

La valeur patrimoniale de la maison Jean-Baptiste-Gauthier-Dit-Saint-Germain repose sur l'intérêt de son évolution architecturale. Ce bâtiment en pierre qui, dans un premier temps, a servi de hangar a été transformé entre 1837 et 1855 en une résidence de villégiature. Les modifications qui lui ont été apportées répondent au goût néoclassique et pittoresque qui influence alors l'architecture québécoise. Le corps de logis en moellons sur un soubassement très dégagé, la charpente du toit, de même que certains vestiges dans la cave appartiennent à la phase initiale de construction, avant 1804. L'influence néoclassique se reconnaît dans la symétrie et la régularité des éléments architecturaux, le portail monumental, les chambranles ornés de pilastres et d'un entablement et les colonnes toscanes de la galerie. Les hautes fenêtres à battants du rez-de-chaussée, la galerie à balustrade en façade et sur les murs pignons ainsi que les avant-toits retroussés qui la couvrent sont inspirés du cottage Regency, expression architecturale du courant pittoresque. Cette maison illustre donc les modifications qui, au XIXe siècle, sont apportées à certains bâtiments du XVIIIe siècle afin de les adapter au goût du jour.

La valeur patrimoniale de la maison Jean-Baptiste-Gauthier-Dit-Saint-Germain repose aussi sur son importance en tant que témoin du mouvement de la villégiature. Au cours du XIXe siècle, sur l'ancien chemin du Roy qui longe le fleuve Saint-Laurent à Boucherville, de nombreux estivants se font construire des villas ou encore acquièrent des bâtiments qu'ils transforment en résidences d'été. Déjà à la fin du XVIIIe siècle, la route riveraine était un lieu privilégié par les villégiateurs montréalais, pour la plupart membres de la bourgeoisie marchande. Parmi eux figure Antoine-Olivier Berthelet (1798-1872), riche propriétaire foncier montréalais et bienfaiteur dévoué aux oeuvres de plusieurs communautés religieuses, qui réalisera la transformation de la maison Jean-Baptiste-Gauthier-Dit-Saint-Germain. Autant par sa situation que par ses ajouts, l'habitation évoque le courant pittoresque en vogue au sein de la bourgeoisie et illustre l'ouverture vers la nature qui caractérise ce mouvement originaire d'Angleterre. Le fleuve Saint-Laurent qui coule doucement entre les îles de Boucherville offre un décor propice à l'émerveillement et à la communion avec le paysage et le monde végétal recherchés par les adeptes du pittoresque.

La valeur patrimoniale de la maison Jean-Baptiste-Gauthier-Dit-Saint-Germain repose également sur son intérêt historique en tant qu'évocation de la seigneurie de Boucherville. Le bâtiment initial, situé à l'intérieur du domaine seigneurial et à proximité du bourg, est décrit une première fois dans un acte notarié de 1804, ce qui permet de croire qu'il a été construit à la fin du XVIIIe siècle. Il témoigne du développement de la seigneurie, où l'élite locale puis de riches marchands montréalais ont érigé des résidences de prestige le long du chemin du Roy aux XVIIIe et XIXe siècles.

Source : Ministère de la Culture et des Communications du Québec, 2004.

Character-Defining Elements

Les éléments clés de la maison Jean-Baptiste-Gauthier-Dit-Saint-Germain liés à son évolution architecturale comprennent, notamment :
- ses caractéristiques d'origine, dont le corps de bâtiment en moellons de plan rectangulaire, le soubassement très dégagé, la charpente du toit composée de fermes maîtresses, d'aiguilles et de chevrons volants ainsi que les vestiges d'un four à pain en pierre et d'un foyer dans la cave;
- ses caractéristiques d'influence néoclassique, dont la disposition symétrique et régulière des éléments architecturaux, les fenêtres à battants à grands carreaux, le portail monumental au centre de la façade (composé de baies latérales, de pilastres et d'une corniche), les chambranles ornés de pilastres et d'une corniche, les colonnes toscanes de la galerie ainsi que la seconde cheminée de brique à l'extrémité droite de la ligne faîtière faisant écho à la première à l'extrémité gauche;
- ses caractéristiques d'influence pittoresque, dont les avant-toits retroussés prolongeant le toit à deux versants couvert de tôle à baguettes, la galerie en façade et sur les murs pignons dotée d'une balustrade en treillis formée de croix et de diagonales et les hautes fenêtres à battants du rez-de-chaussée.

Les éléments clés de la maison Jean-Baptiste-Gauthier-Dit-Saint-Germain liés au mouvement de villégiature comprennent, notamment :
- sa situation en bordure du fleuve Saint-Laurent, devant les îles de Boucherville.

Les éléments clés de la maison Jean-Baptiste-Gauthier-Dit-Saint-Germain liés à son intérêt historique comprennent, notamment :
- sa situation sur le chemin du Roy, à l'intérieur du domaine seigneurial et à proximité du bourg.

Recognition

Jurisdiction

Quebec

Recognition Authority

Ministère de la Culture, des Communications et de la Condition féminine

Recognition Statute

Loi sur les biens culturels

Recognition Type

Monument historique reconnu

Recognition Date

1976/03/23

Historical Information

Significant Date(s)

1837/01/01 to 1855/12/31

Theme - Category and Type

Function - Category and Type

Current

Historic

Residence
Outbuilding
Residence
Single Dwelling

Architect / Designer

n/a

Builder

n/a

Additional Information

Location of Supporting Documentation

Ministère de la Culture et des Communications. 225, Grande Allée Est Québec (Québec) G1R 5G5

Cross-Reference to Collection

Fed/Prov/Terr Identifier

92517-81195

Status

Published

Related Places

n/a

SEARCH THE CANADIAN REGISTER

Advanced SearchAdvanced Search
Find Nearby PlacesFIND NEARBY PLACES PrintPRINT
Nearby Places