Home / Accueil

Lieu historique national du Canada de la Bataille-du-6-Septembre 1775

rue Jacques-Cartier sud, Saint-Jean-sur-Richelieu, Québec, Canada

Reconnu formellement en: 1928/05/16

Photo de la plaque commémorant le lieu de la bataille du 6 septembre 1775.; Parks Canada Agency | Agence Parcs Canada, 1989.
Image de la plaque
Photo de l'emlacement de plaque et du cairn commémorant le site de la bataille du 6 september 1775.; Parks Canada Agency | Agence Parcs Canada, 1989.
Image de la plaque et du cairn
Pas d'image

Autre nom(s)

Battle of September 6th, 1775
Bataille du 6 septembre 1775
Lieu historique national du Canada de la Bataille-du-6-Septembre 1775

Liens et documents

Date(s) de construction

Inscrit au répertoire canadien: 2013/06/13

Énoncé d'importance

Description du lieu patrimonial

Le lieu historique national du Canada de la Bataille-du-6-Septembre 1775 se trouve dans la ville de Saint-Jean-sur-Richelieu, au Québec. Plus précisément, le site est situé près de la rivière Bernier, autrefois appelé ruisseau Montgomery, à moins d’un kilomètre de la rivière Richelieu et à 1,6 km du lieu historique national du Canada du Fort-Saint-Jean. Il n’y a aucun vestige de la bataille du 6 septembre 1775, durant laquelle une patrouille de guerriers autochtones composée d’un grand nombre de Mohawks a repoussé, sous la direction d’un grand chef et de deux capitaines européens, une invasion américaine. Une plaque commémorative de la Commission des lieux et monuments historiques du Canada (CLMHC) a été installée en 1929 sur le site, qui est aujourd’hui une aire gazonnée et bordée d’érables située à côté d’un terrain de golf privé. La reconnaissance officielle vise le terrain sur lequel se trouve la plaque de la CLMHC.

Valeur patrimoniale

L’endroit associé à la bataille du 6 septembre 1775 a été désigné lieu historique national du Canada en 1928 pour la raison suivante :
- un groupe de Mohawks dirigé par le capitaine Gilbert Tice et un autre groupe d’Autochtones mené par le capitaine Guillaume de Lorimier surprennent les troupes de Montgomery sur la rive sud de la rivière et les forcent à retraiter en bateau vers l’île aux Noix.

En 1775, durant la guerre de l’Indépendance, des forces armées américaines dirigées par le major-général Philip Schuyler, le colonel Benedict Arnold et le brigadier-général Richard Montgomery attaquent le Canada britannique dans l’espoir de prendre le contrôle militaire de la province de Québec. Le brigadier-général Montgomery conduit la moitié des troupes, soit 1 500 soldats, de l’autre côté de la frontière. Les combattants se regroupent à l’île aux Noix, sur la rivière Richelieu, au nord du lac Champlain. Le 6 septembre 1775, Montgomery et le major-général Schuyler descendent la rivière en bateau dans l’intention d’attaquer le fort Saint-Jean. Ils débarquent à environ 1,6 km du fort, sur la rive ouest, et se font accueillir par les salves d’une patrouille composée d’environ 100 guerriers autochtones, dont un bon nombre de Mohawks, menée par le grand chef Solsienhooane et les capitaines Gilbert Tice et Guillaume de Lorimier. Durant la bataille, huit Américains sont tués et neuf blessés. L’autre camp compte quatre morts et cinq blessés, dont le capitaine Tice. Les Américains sont contraints de retraiter à l’île aux Noix. Bien qu’elles soient repoussées la nuit du 6 septembre, les forces américaines reviennent à la charge et assiègent le fort Saint-Jean le 13 septembre. Le fort capitulera 45 jours plus tard, soit le 3 novembre 1775. L’invasion américaine au Canada se poursuit jusqu’à l’arrivée de renforts britanniques en 1776, qui aident à repousser l’envahisseur de l’autre côté de la frontière.

Source : Commission des lieux et monuments historiques du Canada, procès-verbal, juin 2010.

Éléments caractéristiques

Les principaux éléments qui confèrent au lieu sa valeur patrimoniale sont les suivants :
- son emplacement près de la rivière Bernier, à moins d’un kilomètre de la rivière Richelieu, à Saint-Jean-sur-Richelieu;
- la proximité du site, soit environ 1,6 km, avec l’emplacement du fort Saint-Jean d’origine;
- son emplacement dans un espace découvert, gazonné et bordé d’érables;
- l’intégrité des vestiges archéologiques qui subsistent ou qui n’ont pas encore été mis au jour, mais qui pourraient l’être à leur emplacement et dans leur état d’origine;
- les points de vue donnant sur le lieu et à partir de celui-ci.

Reconnaissance

Juridiction

Fédéral

Autorité de reconnaissance

Gouvernement du Canada

Loi habilitante

Loi sur les lieux historiques nationaux

Type de reconnaissance

Lieu historique national du Canada

Date de reconnaissance

1928/05/16

Données sur l'histoire

Date(s) importantes

1775/01/01 à 1775/01/01

Thème - catégorie et type

Gouverner le Canada
L'histoire militaire et la défense

Catégorie de fonction / Type de fonction

Actuelle

Communauté
Monument commémoratif

Historique

Défense
Lieu de bataille

Architecte / Concepteur

s/o

Constructeur

s/o

Informations supplémentaires

Emplacement de la documentation

Direction générale de la conservation et de la commémoration du patrimoine, Centre de documentation, 3e étage, salle 366, 30 rue Victoria, Gatineau, Québec

Réfère à une collection

Identificateur féd./prov./terr.

712

Statut

Édité

Inscriptions associées

Historic image

Lieu historique national du Canada Fort-Saint-Jean

Le lieu historique national du Canada Fort-Saint-Jean est situé au bord de la rivière Richelieu, à environ 40 kilomètres au sud-est de Montréal, à Saint-Jean-sur-Richelieu, au…

RECHERCHE DANS LE RÉPERTOIRE

Recherche avancéeRecherche avancée
Trouver les lieux prochesTROUVER LES LIEUX PROCHES ImprimerIMPRIMER
Lieux proches